Cette visite d'une journée sera précédée par l'envoi d'un avion de transport militaire C-130 Hercules - le deuxième vol humanitaire de ce genre organisé par la Belgique avec 63 m3 de matériel. Ce nouveau vol doit acheminer, en principe mercredi, du matériel humanitaire au profit de l'Unicef, le Fonds des Nations unies pour l'enfance, a précisé M. Goffin (MR) à l'agence Belga.

"Cela montre la volonté de la Belgique de s'inscrire dans la durée" de l'aide au Liban, de "rester aux côtés des Libanais" après la catastrophe qui a fait plus de 171 morts et plus de 6.500 blessés, a-t-il souligné.

Le ministre a rappelé que son collègue de la Coopération au développement, Alexander De Croo (Open Vld), avait débloqué une somme supplémentaire de cinq millions d'euros d'aide humanitaire d'urgence lors d'une conférence des donateurs pour le Liban organisée dimanche dernier par le président français Emmanuel Macron.

M. Goffin doit également rencontrer les autorités locales - même si l'ensemble du gouvernement du Premier ministre Hassan Diab a démissionné lundi soir sous la pression de la rue, en colère après les explosions meurtrières qui ont dévasté le port de Beyrouth - et des membres de la société civile.

Il avait pris contact dès le soir de la catastrophe avec son homologue libanais, Nassif Hitti, qui avait démissionné la veille des explosions sur fond de désaccords avec le gouvernement. Son successeur est l'ancien conseiller diplomatique du président Michel Aoun, Charbel Wehbi.

Le chef de la diplomatie belge visitera aussi le bâtiment de l'ambassade de Belgique, endommagée par la déflagration et au sein de laquelle quatre personnes - deux membres du personnel et deux membres de leur famille - avaient été légèrement blessées par des éclats de verre.

"Le poste (diplomatique) est à nouveau opérationnel" sous la houlette de l'ambassadeur Hubert Cooreman, a indiqué samedi M. Goffin.

Cette visite d'une journée sera précédée par l'envoi d'un avion de transport militaire C-130 Hercules - le deuxième vol humanitaire de ce genre organisé par la Belgique avec 63 m3 de matériel. Ce nouveau vol doit acheminer, en principe mercredi, du matériel humanitaire au profit de l'Unicef, le Fonds des Nations unies pour l'enfance, a précisé M. Goffin (MR) à l'agence Belga."Cela montre la volonté de la Belgique de s'inscrire dans la durée" de l'aide au Liban, de "rester aux côtés des Libanais" après la catastrophe qui a fait plus de 171 morts et plus de 6.500 blessés, a-t-il souligné. Le ministre a rappelé que son collègue de la Coopération au développement, Alexander De Croo (Open Vld), avait débloqué une somme supplémentaire de cinq millions d'euros d'aide humanitaire d'urgence lors d'une conférence des donateurs pour le Liban organisée dimanche dernier par le président français Emmanuel Macron. M. Goffin doit également rencontrer les autorités locales - même si l'ensemble du gouvernement du Premier ministre Hassan Diab a démissionné lundi soir sous la pression de la rue, en colère après les explosions meurtrières qui ont dévasté le port de Beyrouth - et des membres de la société civile. Il avait pris contact dès le soir de la catastrophe avec son homologue libanais, Nassif Hitti, qui avait démissionné la veille des explosions sur fond de désaccords avec le gouvernement. Son successeur est l'ancien conseiller diplomatique du président Michel Aoun, Charbel Wehbi.Le chef de la diplomatie belge visitera aussi le bâtiment de l'ambassade de Belgique, endommagée par la déflagration et au sein de laquelle quatre personnes - deux membres du personnel et deux membres de leur famille - avaient été légèrement blessées par des éclats de verre. "Le poste (diplomatique) est à nouveau opérationnel" sous la houlette de l'ambassadeur Hubert Cooreman, a indiqué samedi M. Goffin.