"Bien que son état soit stationnaire, les médecins précisent qu'il reste beaucoup d'inconnues dans son évolution et que son système immunitaire est grandement fragilisé", a développé la famille du policier.

Le policier liégeois avait été grièvement blessé à la tête par un individu armé lors d'une intervention le 9 septembre dernier, rue de Visé, à Liège. Son collègue avait alors riposté en faisant usage de son arme de service et avait mortellement touché l'assaillant. La victime avait subi deux opérations la semaine de la fusillade.

"Bien que son état soit stationnaire, les médecins précisent qu'il reste beaucoup d'inconnues dans son évolution et que son système immunitaire est grandement fragilisé", a développé la famille du policier.Le policier liégeois avait été grièvement blessé à la tête par un individu armé lors d'une intervention le 9 septembre dernier, rue de Visé, à Liège. Son collègue avait alors riposté en faisant usage de son arme de service et avait mortellement touché l'assaillant. La victime avait subi deux opérations la semaine de la fusillade.