Les inspecteurs de l'Onem ont mis au jour, l'an dernier, pour plus de 2,7 millions d'euros de fraudes commises par des infirmières et infirmiers à domicile, près d'un million de plus qu'en 2016 et plus de la moitié des fraudes constatées dans le secteur d...

Les inspecteurs de l'Onem ont mis au jour, l'an dernier, pour plus de 2,7 millions d'euros de fraudes commises par des infirmières et infirmiers à domicile, près d'un million de plus qu'en 2016 et plus de la moitié des fraudes constatées dans le secteur des soins de santé, écrivions-nous, ce vendredi, sur foi d'une information publiée par les journaux Mediahuis et relayée par l'agence Belga.L'enquête menée par le Service d'évaluation et de contrôle médicaux de l'INAMI a, en effet, détecté 33 dossiers de fraude (surfacturations indues) dans les soins infirmiers à domicile, en 2017. Mais cette même enquête révèle, par ailleurs, que 23 dossiers de fraude sont imputables à des médecins généralistes et spécialistes et 6 dossiers sont liés à des soins hospitaliers ou dispensés en institution. Les montants indûment perçus étaient, toujours selon cette enquête, respectivement, de 2.714.324 euros, 1.686.869 euros et de 254.830 euros. Tous les intéressés, assure la ministre de la Santé, Maggie De Block (Open VLD), ont reçu une invitation de remboursement volontaire des montants indus. Des amendes administratives pouvant aller jusqu'à 200% pour les prestations non effectuées et jusqu'à 150% pour les prestations non conformes ont pu être, par ailleurs, infligées. M.LA.