Comme le vif.be l'avait révélé précédemment, l'administration communale d'Anderlecht a été le théâtre d'une perquisition, le 29 octobre dernier, dans le cadre d'une enquête judiciaire portant sur une vaste fraude à la délivrance de permis de conduire.

Ce 8 novembre, la commune d'Anderlecht a licencié pour faute grave, avec effet immédiat, quatre agents contractuels de l'administration communale et deux agents statutaires sont renvoyés au conseil communal en vue de statuer sur leur sort. "A la suite d'un travail de longue haleine mené en interne, en collaboration avec les autorités judiciaires et les services de police, la commune d'Anderlecht a réussi à démanteler une grande fraude aux permis de conduire européens, communique la commune d'Anderlecht. Ces différentes irrégularités ont été constatées dans le cadre d'un contrôle interne instauré dans notre administration ."

A la fin de l'année 2019, une dénonciation anonyme avait signalé à l'administration communale qu'une fraude aux permis de conduire européens et belges se développait à Anderlecht. Le contrôle interne a été orienté vers ce service et quelques irrégularités ont déjà pu être constatées. Dès le 16 janvier 2020, un dossier a été constitué à l'attention du secrétaire communal, Marcel Vermeulen, et du bourgmestre, Fabrice Cumps (PS), qui ont immédiatement transmis le dossier au parquet, ainsi qu'au chef de corps de la zone de police Midi. "Près de deux ans plus tard, grâce à l'étroite collaboration entre les services de contrôle interne, la police judiciaire fédérale et la police de la zone midi, les auteurs ont été identifiés." Outre les quatre personnes licenciées sur le champ, d'autres agents statutaires -deux, selon nos informations- ont été suspendus en attente de l'instruction de leurs dossiers par le conseil communal, seul compétent pour trancher leurs cas. "L'ensemble du collège des échevins, avec le soutien du bourgmestre, Fabrice Cumps, remercient l'immense majorité des membres de l'administration communale, résolument au service du citoyen de manière respectueuse et intègre. C'est d'ailleurs ce qui détermine les autorités à agir vite et fort contre des personnes indélicates et dont le comportement porte gravement atteinte à la réputation de tous leurs collègues", conclut le communiqué.

Comme le vif.be l'avait révélé précédemment, l'administration communale d'Anderlecht a été le théâtre d'une perquisition, le 29 octobre dernier, dans le cadre d'une enquête judiciaire portant sur une vaste fraude à la délivrance de permis de conduire. Ce 8 novembre, la commune d'Anderlecht a licencié pour faute grave, avec effet immédiat, quatre agents contractuels de l'administration communale et deux agents statutaires sont renvoyés au conseil communal en vue de statuer sur leur sort. "A la suite d'un travail de longue haleine mené en interne, en collaboration avec les autorités judiciaires et les services de police, la commune d'Anderlecht a réussi à démanteler une grande fraude aux permis de conduire européens, communique la commune d'Anderlecht. Ces différentes irrégularités ont été constatées dans le cadre d'un contrôle interne instauré dans notre administration ." A la fin de l'année 2019, une dénonciation anonyme avait signalé à l'administration communale qu'une fraude aux permis de conduire européens et belges se développait à Anderlecht. Le contrôle interne a été orienté vers ce service et quelques irrégularités ont déjà pu être constatées. Dès le 16 janvier 2020, un dossier a été constitué à l'attention du secrétaire communal, Marcel Vermeulen, et du bourgmestre, Fabrice Cumps (PS), qui ont immédiatement transmis le dossier au parquet, ainsi qu'au chef de corps de la zone de police Midi. "Près de deux ans plus tard, grâce à l'étroite collaboration entre les services de contrôle interne, la police judiciaire fédérale et la police de la zone midi, les auteurs ont été identifiés." Outre les quatre personnes licenciées sur le champ, d'autres agents statutaires -deux, selon nos informations- ont été suspendus en attente de l'instruction de leurs dossiers par le conseil communal, seul compétent pour trancher leurs cas. "L'ensemble du collège des échevins, avec le soutien du bourgmestre, Fabrice Cumps, remercient l'immense majorité des membres de l'administration communale, résolument au service du citoyen de manière respectueuse et intègre. C'est d'ailleurs ce qui détermine les autorités à agir vite et fort contre des personnes indélicates et dont le comportement porte gravement atteinte à la réputation de tous leurs collègues", conclut le communiqué.