Selon le ministre de la santé Frank Vandenbroucke (Vooruit), des règles plus strictes sont nécessaires en raison de l'augmentation du variant Delta au Portugal, a-t-il commenté sur VTM. Selon les rapports, la discussion porte principalement sur deux tests PCR obligatoires et sur une quarantaine pour les personnes en provenance du Portugal.

Comme l'expliquent nos confrères de De Morgen, le Portugal est passé en rouge sur la carte européenne: le nombre d'infections monte en flèche en raison de l'avancée du variant Delta. Les ministres de la santé de notre pays veulent donc faire tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher les voyageurs de retour d'apporter avec eux le variant le plus dangereux sur notre territoire. "Nous avons toujours dit que ceux qui voyagent doivent tenir compte du fait que les situations peuvent changer rapidement", a déclaré le ministre Vandenbroucke. "Que ceci soit un avertissement, aussi pour nous. Nous faisons mieux que le Portugal, nous avons moins d'infections. Le variant est sur notre territoire mais avec une moins grande intensité. Nous voulons donc nous armer contre les importations du variant Delta [par les voyageurs] en provenance du Portugal".

Les mesures qui seront imposées font encore l'objet de discussions, mais si cela dépend du gouvernement fédéral, une période de quarantaine sera imposée. Les entités fédérées auraient encore quelques objections à son importation à court terme. Deux tests obligatoires, le premier jour et le septième jour après le retour, sont également sur la table.

Une quatrième vague en vue?

Après plusieurs semaines de recul, les cas de Covid ont recommencé à augmenter en Europe, a annoncé l'OMS ce jeudi. Les cas de Covid-19 ont en effet recommencé à augmenter la semaine dernière en Europe après dix semaines consécutives de baisse, selon la branche européenne de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui met en garde sur une nouvelle vague en Europe.

Le variant Delta progresse aussi sur le territoire belge comme le confirme dans les colonnes de la Dernière Heure, Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19: "Sa propagation est exponentielle. Il représente entre 20 et 30 % des contaminations actuellement et nous allons donc vivre la même chose que les pays qui ont dû resserrer la vis il y a peu. Il n'y a pas de raison que ce soit différent, on aura aussi cet envahissement."

À cause de ce variant du coronavirus, plusieurs pays - même ceux exemplaires au niveau de la vaccination - ont été contraints d'imposer une série de nouvelles restrictions. Jusqu'à présent, les autorités belges justifient la relative circulation du variant Delta sur notre territoire par l'avancement de la campagne de la vaccination et la limitation des contacts.

Selon le ministre de la santé Frank Vandenbroucke (Vooruit), des règles plus strictes sont nécessaires en raison de l'augmentation du variant Delta au Portugal, a-t-il commenté sur VTM. Selon les rapports, la discussion porte principalement sur deux tests PCR obligatoires et sur une quarantaine pour les personnes en provenance du Portugal.Comme l'expliquent nos confrères de De Morgen, le Portugal est passé en rouge sur la carte européenne: le nombre d'infections monte en flèche en raison de l'avancée du variant Delta. Les ministres de la santé de notre pays veulent donc faire tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher les voyageurs de retour d'apporter avec eux le variant le plus dangereux sur notre territoire. "Nous avons toujours dit que ceux qui voyagent doivent tenir compte du fait que les situations peuvent changer rapidement", a déclaré le ministre Vandenbroucke. "Que ceci soit un avertissement, aussi pour nous. Nous faisons mieux que le Portugal, nous avons moins d'infections. Le variant est sur notre territoire mais avec une moins grande intensité. Nous voulons donc nous armer contre les importations du variant Delta [par les voyageurs] en provenance du Portugal".Les mesures qui seront imposées font encore l'objet de discussions, mais si cela dépend du gouvernement fédéral, une période de quarantaine sera imposée. Les entités fédérées auraient encore quelques objections à son importation à court terme. Deux tests obligatoires, le premier jour et le septième jour après le retour, sont également sur la table.Après plusieurs semaines de recul, les cas de Covid ont recommencé à augmenter en Europe, a annoncé l'OMS ce jeudi. Les cas de Covid-19 ont en effet recommencé à augmenter la semaine dernière en Europe après dix semaines consécutives de baisse, selon la branche européenne de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui met en garde sur une nouvelle vague en Europe. Le variant Delta progresse aussi sur le territoire belge comme le confirme dans les colonnes de la Dernière Heure, Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19: "Sa propagation est exponentielle. Il représente entre 20 et 30 % des contaminations actuellement et nous allons donc vivre la même chose que les pays qui ont dû resserrer la vis il y a peu. Il n'y a pas de raison que ce soit différent, on aura aussi cet envahissement." À cause de ce variant du coronavirus, plusieurs pays - même ceux exemplaires au niveau de la vaccination - ont été contraints d'imposer une série de nouvelles restrictions. Jusqu'à présent, les autorités belges justifient la relative circulation du variant Delta sur notre territoire par l'avancement de la campagne de la vaccination et la limitation des contacts.