L'homme d'affaires liégeois, fondateur et principal actionnaire de la société biotech Mithra, a vendu des actions de sa société dans les dix derniers jours du mois d'avril, précise le quotidien L'Echo sur son site internet. À l'occasion de six transactions mentionnées par la FSMA, il a vendu des titres pour un montant total de 8,1 millions d'euros. Le prix de cession des actions varie entre 25,05 euros et 26,87 euros.

Mercredi dernier, François Fornieri a été interpellé à son domicile et a ensuite été inculpé de faits de délit d'initié. Il est soupçonné d'avoir transféré environ 800.000 euros depuis son compte vers celui de son ami Samuel Di Giovanni (patron de la société de gardiennage Protection Unit). Ce dernier aurait, par la suite, investi cet argent dans des actions Mithra, peu avant des annonces officielles qui ont fait bondir le cours de l'action, retrace le quotidien.

Le jour même de son interpellation, soit le 28 avril, l'homme d'affaires liégeois a vendu 9.394 actions Mithra au prix de 25,34 euros, soit un total de 238.043 euros, selon une transaction publiée par la FSMA.

Notons que Jean-Michel Foidart, administrateur de Mithra, est également passé à la caisse. Il a vendu 20.000 actions au prix unitaire de 27 euros pour un total de 540.000 euros, précise l'Echo.

L'homme d'affaires liégeois, fondateur et principal actionnaire de la société biotech Mithra, a vendu des actions de sa société dans les dix derniers jours du mois d'avril, précise le quotidien L'Echo sur son site internet. À l'occasion de six transactions mentionnées par la FSMA, il a vendu des titres pour un montant total de 8,1 millions d'euros. Le prix de cession des actions varie entre 25,05 euros et 26,87 euros. Mercredi dernier, François Fornieri a été interpellé à son domicile et a ensuite été inculpé de faits de délit d'initié. Il est soupçonné d'avoir transféré environ 800.000 euros depuis son compte vers celui de son ami Samuel Di Giovanni (patron de la société de gardiennage Protection Unit). Ce dernier aurait, par la suite, investi cet argent dans des actions Mithra, peu avant des annonces officielles qui ont fait bondir le cours de l'action, retrace le quotidien. Le jour même de son interpellation, soit le 28 avril, l'homme d'affaires liégeois a vendu 9.394 actions Mithra au prix de 25,34 euros, soit un total de 238.043 euros, selon une transaction publiée par la FSMA. Notons que Jean-Michel Foidart, administrateur de Mithra, est également passé à la caisse. Il a vendu 20.000 actions au prix unitaire de 27 euros pour un total de 540.000 euros, précise l'Echo.