L'administration flamande avait déjà mis en garde avant les vacances contre un déficit de cet ordre alors que, quelques mois auparavant, le ministre sortant du Budget, Bart Tommelein, annonçait des surplus budgétaires. La détérioration de la conjoncture économique a poussé les prévisions de croissance à la baisse. Selon le Bureau du Plan, la croissance ne devrait pas dépasser 1,1% cette année et l'année prochaine.

Les négociateurs flamands se réunissent à nouveau samedi matin pour aborder l'emploi, l'économie et l'innovation. Ils ont bouclé les chapitres agriculture, culture, média, sport et jeunesse vendredi. Quatre groupes de travail oeuvrent quant à eux à la recherche d'un consensus sur l'enseignement, le bien-être, l'environnement et l'intégration.