Les deux informateurs souhaiteraient clarifier la faisabilité éventuelle d'une formation de gouvernement associant les socialistes francophones et les nationalistes flamands.

L'horaire précis de ces rencontres n'était pas communiqué vendredi matin. Vers 10h00, on apprenait cependant qu'une réunion rassemblait la présidence du PS et une poignée de chefs de file des socialistes en "G9".

Une note a été présentée ces derniers jours aux représentants des 10 partis encore engagés dans les contacts. Les négociateurs n'ont cependant que pu jeter un oeil à cette note, qui continue d'évoluer.

Jeudi, des appréciations variées émanaient des différents partis après des fuites dans la presse. Côté PS, la réaction était loin d'être enthousiaste, alors que la N-VA semblait la recevoir positivement. En coulisses, chez les socialistes francophones, certains pestent contre une note "imbuvable", qui abandonne les avancées sociales et éthiques issues des consultations de M. Magnette.

Il est clair que le gouffre entre PS et N-VA reste bien réel, mais les informateurs espèrent vendredi entendre de la part des deux partis quelles sont leurs intentions définitives et s'ils estiment qu'il est possible de soutenir ensemble la formation d'un gouvernement fédéral, de longs mois après les élections de mai dernier.

Joachim Coens et Georges-Louis Bouchez souhaitent partir d'un "axe central" MR - CD&V. On entendait cette semaine que les deux hommes comptent proposer lundi une future coalition.

Les deux informateurs souhaiteraient clarifier la faisabilité éventuelle d'une formation de gouvernement associant les socialistes francophones et les nationalistes flamands.L'horaire précis de ces rencontres n'était pas communiqué vendredi matin. Vers 10h00, on apprenait cependant qu'une réunion rassemblait la présidence du PS et une poignée de chefs de file des socialistes en "G9". Une note a été présentée ces derniers jours aux représentants des 10 partis encore engagés dans les contacts. Les négociateurs n'ont cependant que pu jeter un oeil à cette note, qui continue d'évoluer. Jeudi, des appréciations variées émanaient des différents partis après des fuites dans la presse. Côté PS, la réaction était loin d'être enthousiaste, alors que la N-VA semblait la recevoir positivement. En coulisses, chez les socialistes francophones, certains pestent contre une note "imbuvable", qui abandonne les avancées sociales et éthiques issues des consultations de M. Magnette. Il est clair que le gouffre entre PS et N-VA reste bien réel, mais les informateurs espèrent vendredi entendre de la part des deux partis quelles sont leurs intentions définitives et s'ils estiment qu'il est possible de soutenir ensemble la formation d'un gouvernement fédéral, de longs mois après les élections de mai dernier. Joachim Coens et Georges-Louis Bouchez souhaitent partir d'un "axe central" MR - CD&V. On entendait cette semaine que les deux hommes comptent proposer lundi une future coalition.