M. Lachaert, désigné par le roi Philippe le 18 août, a entamé sa mission en privilégiant la piste d'une coalition fédérale associant les socialistes, les libéraux, les écologistes et le CD&V, voire aussi le cdH - dont il a rencontré le président, Maxime Prévot, en matinée.

Les véritables négociations n'ont pas encore débuté mais M. Lachaert tente de déterminer quelles formations sont disposées à monter dans l'attelage fédéral. Le CD&V en particulier ne semble pas encore prêt à lâcher la N-VA en arguant du fait que, sans les nationalistes, aucune majorité n'est possible au sein du rôle linguistique néerlandophone à la Chambre. Selon la RTBF, le cdH ne serait pas associé aux discussions de dimanche soir, "du moins pour l'instant".

Vendredi, le président de l'Open Vld a fait un rapport intermédiaire de sa mission au Roi. Le souverain a prolongé sa mission et M. Lachaert doit faire un nouveau rapport au plus tard le 4 septembre.

Le chargé de mission a rédigé une note de base de 62 pages qui doit encore être travaillée avant d'être envoyée aux différents partis concernés. L'ambition est de "mettre le pays en ordre dans la perspective de 2030", soit la durée de deux législatures. Le document entend tenir compte des sensibilités de chacun, a souligné vendredi M. Lachaert en insistant toutefois sur la nécessité d'un "budget durable". L'autre écueil à franchir sera en effet de pouvoir concilier les demandes du PS et de l'Open Vld, très éloignées sur le terrain socio-économique.

M. Lachaert, désigné par le roi Philippe le 18 août, a entamé sa mission en privilégiant la piste d'une coalition fédérale associant les socialistes, les libéraux, les écologistes et le CD&V, voire aussi le cdH - dont il a rencontré le président, Maxime Prévot, en matinée. Les véritables négociations n'ont pas encore débuté mais M. Lachaert tente de déterminer quelles formations sont disposées à monter dans l'attelage fédéral. Le CD&V en particulier ne semble pas encore prêt à lâcher la N-VA en arguant du fait que, sans les nationalistes, aucune majorité n'est possible au sein du rôle linguistique néerlandophone à la Chambre. Selon la RTBF, le cdH ne serait pas associé aux discussions de dimanche soir, "du moins pour l'instant". Vendredi, le président de l'Open Vld a fait un rapport intermédiaire de sa mission au Roi. Le souverain a prolongé sa mission et M. Lachaert doit faire un nouveau rapport au plus tard le 4 septembre. Le chargé de mission a rédigé une note de base de 62 pages qui doit encore être travaillée avant d'être envoyée aux différents partis concernés. L'ambition est de "mettre le pays en ordre dans la perspective de 2030", soit la durée de deux législatures. Le document entend tenir compte des sensibilités de chacun, a souligné vendredi M. Lachaert en insistant toutefois sur la nécessité d'un "budget durable". L'autre écueil à franchir sera en effet de pouvoir concilier les demandes du PS et de l'Open Vld, très éloignées sur le terrain socio-économique.