Danny Pieters est professeur à la KU Leuven et est membre de la N-VA depuis la création du parti issu de la scission de la Volksunie. Il était de notoriété publique que le parti nationaliste flamand pousserait sa candidature depuis un certain temps.

Plus tôt cette année, la N-VA avait bloqué la candidature de l'Ecolo Zakia Khattabi comme juge à la Cour constitutionnelle, menant une campagne agressive à son encontre sur les réseaux sociaux. Malgré ce blocage, les Verts ont indiqué qu'ils ne s'opposeraient pas pour leur part à la nomination de Danny Pieters.

Le nationaliste a été élu député pour la Volksunie en 1999 et a siégé à la Chambre jusqu'en 2003. De 2010 à 2013, il a été sénateur et a assuré la présidence de la Haute assemblée pendant un an. Durant cette période marquée par la crise politique qui avait abouti à la formation du gouvernement Di Rupo, il a été chargé d'une mission royale de médiation en compagnie du président de la Chambre de l'époque, André Flahaut.

Danny Pieters est professeur à la KU Leuven et est membre de la N-VA depuis la création du parti issu de la scission de la Volksunie. Il était de notoriété publique que le parti nationaliste flamand pousserait sa candidature depuis un certain temps. Plus tôt cette année, la N-VA avait bloqué la candidature de l'Ecolo Zakia Khattabi comme juge à la Cour constitutionnelle, menant une campagne agressive à son encontre sur les réseaux sociaux. Malgré ce blocage, les Verts ont indiqué qu'ils ne s'opposeraient pas pour leur part à la nomination de Danny Pieters. Le nationaliste a été élu député pour la Volksunie en 1999 et a siégé à la Chambre jusqu'en 2003. De 2010 à 2013, il a été sénateur et a assuré la présidence de la Haute assemblée pendant un an. Durant cette période marquée par la crise politique qui avait abouti à la formation du gouvernement Di Rupo, il a été chargé d'une mission royale de médiation en compagnie du président de la Chambre de l'époque, André Flahaut.