Les augmentations de cas se poursuivent dans l'ensemble de la Belgique, mais la Région de Bruxelles-Capitale enregistre le plus grand nombre, avec 241 nouveaux cas quotidiens la semaine dernière (+44%). Les contaminations restent également particulièrement élevées dans les provinces d'Anvers (+60%) et de Liège (+86%).

Les personnes les plus touchées actuellement par les contaminations restent les jeunes de moins de 50 ans, principalement ceux âgés de 10 et 39 ans. Mais elles augmentent également chez les plus de 60 ans ces dernières semaines. Ce qui pourrait faire craindre un nombre plus important d'hospitalisations grave dans les prochains jours.

Un faible nombre d'admissions

Concernant les admissions dans les hôpitaux, elles restent faibles comparées à la période de mars et avril. En effet, au plus fort de la crise, les hôpitaux belges avaient admis jusqu'à plus de 600 personnes par jour. La semaine dernière, environ 45 admissions à l'hôpital étaient enregistrées en moyenne quotidiennement sur tout le territoire. Cependant, samedi 51 nouvelles hospitalisations ont été comptabilisées. "C'est la première fois depuis le 21 mai que plus de 50 nouvelles admissions ont été signalées en une journée", signale Boudewijn Catry lors de la conférence de presse de Sciensano.

C'est également à Bruxelles, dans la province d'Anvers et celle de Liège qu'il y a le plus grand nombre de lits occupés par des patients Covid-19, ainsi que de patients hospitalisés en soins intensifs et nécessitant l'aide d'un respirateur artificiel. Les taux d'occupation actuels sont par contre beaucoup plus faibles que pendant la première vague du printemps. Alors que le nombre de nouveaux cas est comparable. À l'époque, rappelons que les tests étaient effectués uniquement sur les personnes hospitalisées présentant des symptômes graves de la maladie. Le nombre de cas positifs ne reflétait donc pas la réalité de l'épidémie en cours.

Entre le 11 et le 17 septembre, près de 35.000 tests ont été effectués en moyenne par jour. Au cours de cette même période, le taux moyen de positivité, c'est-à-dire le nombre de tests positifs sur l'ensemble des tests réalisés, atteignait 3,7% à l'échelle nationale. Il variait de 1,7% dans le Limbourg à 7,6% à Bruxelles.

Cependant, l'augmentation du nombre de nouvelles hospitalisations ne semble pas se traduire pour l'instant par une augmentation des décès. Les chiffres des décès restent stables, oscillant entre deux et trois en moyenne chaque jour.

Des "zones blanches"

Il existe également encore en Belgique des endroits où il n'y a aucun cas de coronavirus déclaré ces dernières semaines. C'est le cas pour 27 communes du pays. Dans 33 communes, un seul cas a été déclaré ces deux dernières semaines.

La Belgique, 7e pays européen le plus contaminé

Au sein de l'Union européenne, la Belgique est le 7e pays à avoir diagnostiqué le plus d'infections au coronavirus avec 97.936 cas en tout. Elle vient après l'Espagne (625.651 cas), la France (415.481), le Royaume-Uni (381.614), l'Italie (293.025), l'Allemagne (267.773) et la Roumanie (108.690).

La Belgique est aussi le 7e pays européen qui compte le plus de nouvelles infections par 100.000 habitants au cours des deux dernières semaines, avec 93 cas. Elle apparaît en orange foncé sur la carte européenne des contaminations ; l'incidence dans notre pays se situant en effet au-dessus de 60 nouvelles infections par 100.000 habitants au cours des 14 derniers jours, mais en dessous de 119,9.

Les Pays-Bas (90 cas) viennent après la Belgique, puis la Roumanie (90 cas) et l'Autriche (89 cas). C'est la Roumanie qui déplore le plus grand nombre de décès par 100.000 habitants en 14 jours, avec un chiffre de 2,8. L'Espagne suit avec 2,5. La Belgique a pour sa part enregistré 0,3 décès par 100.000 habitants en deux semaines.

Les augmentations de cas se poursuivent dans l'ensemble de la Belgique, mais la Région de Bruxelles-Capitale enregistre le plus grand nombre, avec 241 nouveaux cas quotidiens la semaine dernière (+44%). Les contaminations restent également particulièrement élevées dans les provinces d'Anvers (+60%) et de Liège (+86%).Les personnes les plus touchées actuellement par les contaminations restent les jeunes de moins de 50 ans, principalement ceux âgés de 10 et 39 ans. Mais elles augmentent également chez les plus de 60 ans ces dernières semaines. Ce qui pourrait faire craindre un nombre plus important d'hospitalisations grave dans les prochains jours. Concernant les admissions dans les hôpitaux, elles restent faibles comparées à la période de mars et avril. En effet, au plus fort de la crise, les hôpitaux belges avaient admis jusqu'à plus de 600 personnes par jour. La semaine dernière, environ 45 admissions à l'hôpital étaient enregistrées en moyenne quotidiennement sur tout le territoire. Cependant, samedi 51 nouvelles hospitalisations ont été comptabilisées. "C'est la première fois depuis le 21 mai que plus de 50 nouvelles admissions ont été signalées en une journée", signale Boudewijn Catry lors de la conférence de presse de Sciensano. C'est également à Bruxelles, dans la province d'Anvers et celle de Liège qu'il y a le plus grand nombre de lits occupés par des patients Covid-19, ainsi que de patients hospitalisés en soins intensifs et nécessitant l'aide d'un respirateur artificiel. Les taux d'occupation actuels sont par contre beaucoup plus faibles que pendant la première vague du printemps. Alors que le nombre de nouveaux cas est comparable. À l'époque, rappelons que les tests étaient effectués uniquement sur les personnes hospitalisées présentant des symptômes graves de la maladie. Le nombre de cas positifs ne reflétait donc pas la réalité de l'épidémie en cours. Entre le 11 et le 17 septembre, près de 35.000 tests ont été effectués en moyenne par jour. Au cours de cette même période, le taux moyen de positivité, c'est-à-dire le nombre de tests positifs sur l'ensemble des tests réalisés, atteignait 3,7% à l'échelle nationale. Il variait de 1,7% dans le Limbourg à 7,6% à Bruxelles.Cependant, l'augmentation du nombre de nouvelles hospitalisations ne semble pas se traduire pour l'instant par une augmentation des décès. Les chiffres des décès restent stables, oscillant entre deux et trois en moyenne chaque jour.Il existe également encore en Belgique des endroits où il n'y a aucun cas de coronavirus déclaré ces dernières semaines. C'est le cas pour 27 communes du pays. Dans 33 communes, un seul cas a été déclaré ces deux dernières semaines.