Mardi, le président du Vlaams Belang Tom Van Grieken dévoilait que son parti se présenterait devant les électeurs au mois d'octobre sous le slogan 'Nos gens d'abord'". Van Grieken trouve logique qu'il n'y ait là rien de neuf sous le soleil : "Ces dernières années, rien n'a changé." Dans les tracts distribués en juin dernier, le parti s'en prend la politique d'asile du gouvernement Michel : "Un demandeur d'asile coûte jusqu'à 2255 euros", écrit le parti.
...