Le psychologue social Alain Van Hiel (Université de Gand) aborde le racisme involontaire dans son dernier livre intitulé "Iedereen racist" (Tous racistes). Van Hiel y évoque le test TAI (Test d'Associations Implicite) qui sonde le racisme implicite. Il est généralement combiné à un questionnaire qui porte sur le racisme conscient.

Si le test n'existe malheureusement pas (encore) pour la Belgique francophone, on peut choisir la Flandre (en néerlandais) ou la France en se connectant comme "guest". Le test intitulé "Race" fournit les résultats les plus clairs.

Les résultats permettent de prédire le comportement. Un score élevé au test TAI et aux questionnaires sur le racisme implique une attitude discriminatoire dans la vie quotidienne, même s'il faut ajouter que le racisme inconscient et conscient entraîne d'autres formes de discrimination.

Il y a en effet une différence entre un comportement insouciant, sans véritable réflexion, et un acte réfléchi. Ces deux attitudes sont très blessantes pour la victime, mais le mécanisme qui a eu lieu dans le cerveau de l'auteur est différent.

Vous montez dans le tram et que vous avez une seconde pour choisir une place à côté d'un blanc ou d'un allochtone. Dans ce genre de situation, vous allez souvent vous asseoir sans réfléchir à côté de la personne du même groupe de population que vous. Cette attitude est guidée par une forme de racisme inconscient. Il en va de même pour les personnes qui évitent le contact visuel avec les gens d'origine différente.

Le psychologue social Alain Van Hiel (Université de Gand) aborde le racisme involontaire dans son dernier livre intitulé "Iedereen racist" (Tous racistes). Van Hiel y évoque le test TAI (Test d'Associations Implicite) qui sonde le racisme implicite. Il est généralement combiné à un questionnaire qui porte sur le racisme conscient. Si le test n'existe malheureusement pas (encore) pour la Belgique francophone, on peut choisir la Flandre (en néerlandais) ou la France en se connectant comme "guest". Le test intitulé "Race" fournit les résultats les plus clairs. Les résultats permettent de prédire le comportement. Un score élevé au test TAI et aux questionnaires sur le racisme implique une attitude discriminatoire dans la vie quotidienne, même s'il faut ajouter que le racisme inconscient et conscient entraîne d'autres formes de discrimination. Il y a en effet une différence entre un comportement insouciant, sans véritable réflexion, et un acte réfléchi. Ces deux attitudes sont très blessantes pour la victime, mais le mécanisme qui a eu lieu dans le cerveau de l'auteur est différent. Vous montez dans le tram et que vous avez une seconde pour choisir une place à côté d'un blanc ou d'un allochtone. Dans ce genre de situation, vous allez souvent vous asseoir sans réfléchir à côté de la personne du même groupe de population que vous. Cette attitude est guidée par une forme de racisme inconscient. Il en va de même pour les personnes qui évitent le contact visuel avec les gens d'origine différente.