Le carnaval fait politiquement beaucoup parler de lui cette année. Après les errements antisémites consternants d'Alost, qui continuent à faire l'objet de nombreuses et légitimes dénonciations, le carnaval de Binche offre un approche plus éternelle et bon enfant.

Le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, l'a bien compris. Il en a profité pour danser au rythme chaloupé des mélodies carnavalesques. Mais il en a surtout profité pour se lancer sur TikTok, le réseau social dans le vent auprès de la jeunesse.

Le leader socialiste se lancepeu de temps après le Vlaams Belang. Les réseaux sociaux sont devenus un élément vital des stratégies politiques.

Le carnaval fait politiquement beaucoup parler de lui cette année. Après les errements antisémites consternants d'Alost, qui continuent à faire l'objet de nombreuses et légitimes dénonciations, le carnaval de Binche offre un approche plus éternelle et bon enfant.Le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, l'a bien compris. Il en a profité pour danser au rythme chaloupé des mélodies carnavalesques. Mais il en a surtout profité pour se lancer sur TikTok, le réseau social dans le vent auprès de la jeunesse.Le leader socialiste se lancepeu de temps après le Vlaams Belang. Les réseaux sociaux sont devenus un élément vital des stratégies politiques.