Élections communales : Gembloux, tout sauf une ville dortoir

17/09/18 à 09:45 - Mise à jour à 09:47
Du Le Vif/L'Express du 13/09/18

Pression démographique, développement urbanistique, préservation des villages, Benoît Dispa, bourgmestre depuis 2006, est confronté à des défis immenses pour l'avenir de Gembloux.

L'enjeu

Avec un accroissement de population parmi les plus élevés de Wallonie, Gembloux a vu le nombre de ses habitants augmenter de 16,3 % entre 2005 et 2015 et, avec lui, un développement du territoire qui a changé le visage de cette commune du Namurois, à la frontière du Brabant wallon. Si le bourgmestre Benoît Dispa (Bailli/CDH) se réjouit de la dynamique qui s'est installée, l'homme veut tout faire pour maîtriser le développement immobilier et urbanistique de Gembloux, en conservant son caractère durable. " La qualité de vie des habitants ne doit pas être mise en péril. Cela vaut notamment pour les zones rurales, à travers la préservation des villages ", prévient-il.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné