Joëlle Milquet renonce finalement à tirer la liste bruxelloise à la Chambre. L'ancienne présidente du cdH s'est vue proposer une mission par le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker concernant le droit les victimes d'actes de violence et de terrorisme. "Joëlle Milquet a décidé d'accepter cette proposition qui l'honore et qui lui permet de concrétiser le travail mené depuis plus d'un an au service des victimes et de s'engager désormais à l'avenir de manière active au niveau européen dans ce secteur, dans le cadre de nouvelles perspectives", explique le communiqué.

Elle sera remplacée sur la liste bruxelloise à la Chambre par Georges Dallemagne, a confirmé via Twitter le président du cdH Maxime Prévot.

Joëlle Milquet renonce finalement à tirer la liste bruxelloise à la Chambre. L'ancienne présidente du cdH s'est vue proposer une mission par le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker concernant le droit les victimes d'actes de violence et de terrorisme. "Joëlle Milquet a décidé d'accepter cette proposition qui l'honore et qui lui permet de concrétiser le travail mené depuis plus d'un an au service des victimes et de s'engager désormais à l'avenir de manière active au niveau européen dans ce secteur, dans le cadre de nouvelles perspectives", explique le communiqué.Elle sera remplacée sur la liste bruxelloise à la Chambre par Georges Dallemagne, a confirmé via Twitter le président du cdH Maxime Prévot.