Auteur de nombreux ouvrages, récemment sur la droite européenne, la politique de Donald Trump ou encore le GIEC, le philosophe, Drieu Godefridi est diplômé en droit fiscal. Il se considère de sensibilité libérale.

Que pensez-vous de la tournure de l'élection au MR ?

Je me suis beaucoup intéressé à cette élection. Je suis allé écouter les candidats et je trouve qu'il s'agit d'une très belle élection démocratique. Les deux candidats qui sont aujourd'hui en lice pour le deuxième tour, Georges-Louis Bouchez et Denis Ducarme, marquent un progrès objectif pour le parti. Il s'agit à mes yeux d'une belle opération pour le Mouvement Réformateur. Je regrette seulement que cette élection n'ait pas eu lieu avant les élections.

Pensez-vous que l'image de fracture renvoyée au public n'est pas un risque pour parti ?

C'est le propre d'une élection d'avoir une dimension agonistique et les élections sont inhérentes à la démocratie. Concernant le fait que Dennis Ducarme a refusé de débattre avec Georges-Louis Bouchez sur La Première mercredi matin, je pense qu'on peut se mettre à sa place et comprendre sa sensibilité exacerbée par le désaveu des membres du MR et de la presse à son égard.

Le MR va-t-il sortir grandi de cette élection ?

Oui, car il s'agit de deux personnages assez marquants comparés aux dernières présidences calamiteuses. Selon moi, une élection par essence n'est jamais dégradante. De plus, elle a eu lieu de manière légaliste, il n'y a pas eu d'accords préélectoraux. Maintenant, ce qui sera intéressant ce sera de voir ce que le gagnant fera du parti après sa victoire. Il s'agira sans doute un retour aux sources du parti et au programme de Jean Gol. Il se positionnera plus à droite par rapport à la ligne des Michel qui était une calamité.

Vu la radicalisation qui s'opère depuis quelques années à gauche, au PS et au PTB, le MR pourra à nouveau tenter de rassembler le centre et la droite et marcher à nouveau vers le succès.

Quelle est votre opinion sur les candidats ?

Georges-Louis Bouchez est pour moi un incontestable talent. Il doit cependant encore faire ses preuves. Denis Ducarme a de son côté une vraie expérience. Je l'ai trouvé convaincant et pointu dans son diagnostic sur le MR et de la débâcle des dernières élections.