En raison de la détection d'un cas de grippe aviaire de souche H5N1 chez un canard sauvage à Schilde, le ministre de l'Agriculture David Clarinval a ordonné, vendredi sur avis de l'Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (Afsca), le confinement des volailles dans l'ensemble du pays à partir du 15 novembre.

Une période de risque accru sera d'application à partir de cette date sur tout le territoire, rendant obligatoire le confinement, ou la protection à l'aide de filets, des volailles d'éleveurs professionnels et des détenteurs particuliers - à l'exception des ratites.

Toutes les volailles et autres oiseaux captifs devront également être nourris et abreuvés à l'intérieur ou sous filets. Il sera aussi interdit d'abreuver les animaux avec de l'eau provenant de réservoirs d'eau, de l'eau de surface ou de pluie accessible aux oiseaux sauvages.

Ces mesures ont pour objectif d'empêcher les animaux des exploitations professionnelles et des détenteurs particuliers d'entrer en contact avec des oiseaux sauvages infectés par le virus de la grippe aviaire, et donc de limiter la propagation de ce dernier. "En passant en période de risque accru et en appliquant les mesures de biosécurité adéquates, nous souhaitons éviter que cette maladie contamine nos volailles et prévenir les dégâts dont le secteur a pu souffrir par le passé", a déclaré le ministre Clarinval.

L'Afsca demande en outre aux promeneurs de signaler les oiseaux sauvages morts via le numéro de téléphone gratuit 0800/99.777. L'Agence rappelle enfin que le virus H5N1 n'est pas dangereux pour l'homme. La viande de volaille et les oeufs peuvent être consommés en toute sécurité.

En raison de la détection d'un cas de grippe aviaire de souche H5N1 chez un canard sauvage à Schilde, le ministre de l'Agriculture David Clarinval a ordonné, vendredi sur avis de l'Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (Afsca), le confinement des volailles dans l'ensemble du pays à partir du 15 novembre.Une période de risque accru sera d'application à partir de cette date sur tout le territoire, rendant obligatoire le confinement, ou la protection à l'aide de filets, des volailles d'éleveurs professionnels et des détenteurs particuliers - à l'exception des ratites. Toutes les volailles et autres oiseaux captifs devront également être nourris et abreuvés à l'intérieur ou sous filets. Il sera aussi interdit d'abreuver les animaux avec de l'eau provenant de réservoirs d'eau, de l'eau de surface ou de pluie accessible aux oiseaux sauvages. Ces mesures ont pour objectif d'empêcher les animaux des exploitations professionnelles et des détenteurs particuliers d'entrer en contact avec des oiseaux sauvages infectés par le virus de la grippe aviaire, et donc de limiter la propagation de ce dernier. "En passant en période de risque accru et en appliquant les mesures de biosécurité adéquates, nous souhaitons éviter que cette maladie contamine nos volailles et prévenir les dégâts dont le secteur a pu souffrir par le passé", a déclaré le ministre Clarinval. L'Afsca demande en outre aux promeneurs de signaler les oiseaux sauvages morts via le numéro de téléphone gratuit 0800/99.777. L'Agence rappelle enfin que le virus H5N1 n'est pas dangereux pour l'homme. La viande de volaille et les oeufs peuvent être consommés en toute sécurité.