C'est pourquoi le confinement des volailles et oiseaux captifs reste d'actualité, précise l'Afsca. Et cela également pour les particuliers qui n'ont que quelques poules. "Aucun assouplissement des mesures mises en place ne sera envisagé tant que la menace de contamination par les oiseaux sauvages reste élevée. Cette situation pourrait perdurer jusqu'au printemps 2021." Selon les mesures en vigueur, toutes les volaillers et oiseaux doivent être confinés ou protégés pour éviter les contacts avec les oiseaux sauvages, le nourrissage doit se faire à l'intérieur ou de manière à rendre tout contact impossible et il est également interdit d'abreuver les volaillers et oiseaux captifs avec de l'eau des réservoirs d'eaux de surface ou de l'eau de pluie accessible aux oiseaux sauvages. Les rassemblements de volailles et d'oiseaux sont par ailleurs interdits, tant pour les professionnels que les particuliers. (Belga)

C'est pourquoi le confinement des volailles et oiseaux captifs reste d'actualité, précise l'Afsca. Et cela également pour les particuliers qui n'ont que quelques poules. "Aucun assouplissement des mesures mises en place ne sera envisagé tant que la menace de contamination par les oiseaux sauvages reste élevée. Cette situation pourrait perdurer jusqu'au printemps 2021." Selon les mesures en vigueur, toutes les volaillers et oiseaux doivent être confinés ou protégés pour éviter les contacts avec les oiseaux sauvages, le nourrissage doit se faire à l'intérieur ou de manière à rendre tout contact impossible et il est également interdit d'abreuver les volaillers et oiseaux captifs avec de l'eau des réservoirs d'eaux de surface ou de l'eau de pluie accessible aux oiseaux sauvages. Les rassemblements de volailles et d'oiseaux sont par ailleurs interdits, tant pour les professionnels que les particuliers. (Belga)