"Aussi triste que cela puisse être, il n'y avait pas d'autres possibilités. Nous devons être pragmatiques à ce sujet", poursuit-il.

La suppression des activités en plein air s'inscrit dans cette logique. "La diffusion du virus dépend du nombre de contacts et du type et de la durée de ces contacts. Chaque activité qui augmente les contacts augmente les contaminations. C'est regrettable mais, d'un point de vue virologique, je suis d'accord avec la suppression de ces activités".

"Aussi triste que cela puisse être, il n'y avait pas d'autres possibilités. Nous devons être pragmatiques à ce sujet", poursuit-il. La suppression des activités en plein air s'inscrit dans cette logique. "La diffusion du virus dépend du nombre de contacts et du type et de la durée de ces contacts. Chaque activité qui augmente les contacts augmente les contaminations. C'est regrettable mais, d'un point de vue virologique, je suis d'accord avec la suppression de ces activités".