"Aucune petite entreprise ni aucun civil n'a été touché par cette cyberattaque", ajoute M. de Bruycker.

Le directeur confirme que cinq sociétés au moins ont été touchées en Belgique. "Nous menons encore l'enquête sur d'autres entreprises. Nous devons vérifier si elles sont touchées par la même infection virale ou par un autre virus."

La cyberattaque a notamment eu des répercussions sur la livraison de colis par TNT. Le centre de tri TNT/Fedex situé à l'aéroport de Bierset (Liège) n'a pu effectuer aucune opération au cours de la nuit de mardi à mercredi. Au total, 100.000 colis n'ont pas pu être délivrés.

L'armateur danois Maersk, qui opère notamment à partir du port de Zeebruges et l'entreprise pharma MSD active en Belgique ont également été touchés. L'entreprise alimentaire Mondelez a aussi été confrontée à des problèmes informatiques, rapportait mardi De Tijd.

"Aucune petite entreprise ni aucun civil n'a été touché par cette cyberattaque", ajoute M. de Bruycker. Le directeur confirme que cinq sociétés au moins ont été touchées en Belgique. "Nous menons encore l'enquête sur d'autres entreprises. Nous devons vérifier si elles sont touchées par la même infection virale ou par un autre virus." La cyberattaque a notamment eu des répercussions sur la livraison de colis par TNT. Le centre de tri TNT/Fedex situé à l'aéroport de Bierset (Liège) n'a pu effectuer aucune opération au cours de la nuit de mardi à mercredi. Au total, 100.000 colis n'ont pas pu être délivrés. L'armateur danois Maersk, qui opère notamment à partir du port de Zeebruges et l'entreprise pharma MSD active en Belgique ont également été touchés. L'entreprise alimentaire Mondelez a aussi été confrontée à des problèmes informatiques, rapportait mardi De Tijd.