Une fois n'est pas coutume, une idée écologiste reçoit rapidement des applaudissements sur les réseaux sociaux. Ce matin, sur LN24, la ministre wallonne Céline Tellier (Ecolo) a exposé l'idée de créer des parcs nationaux. "Je travaille sur la création d'un parc national en Wallonie, a-t-elle dit. Je crois à ce concept qui, outre ses intérêts en matière de nature et d'attrait touristique, a un intérêt économique. Ce sont des revenus...

Une fois n'est pas coutume, une idée écologiste reçoit rapidement des applaudissements sur les réseaux sociaux. Ce matin, sur LN24, la ministre wallonne Céline Tellier (Ecolo) a exposé l'idée de créer des parcs nationaux. "Je travaille sur la création d'un parc national en Wallonie, a-t-elle dit. Je crois à ce concept qui, outre ses intérêts en matière de nature et d'attrait touristique, a un intérêt économique. Ce sont des revenus conséquents qui montrent qu'on peut amener de la prospérité grâce à la nature." Passons en guise de clin d'oeil sur la naissance d'une "nation" wallonne révélée par la dénomination...L'ancienne patronne d'Inter-Environnement Wallonie cite en exemple le seul parc de ce type, créé par la Région flamande en Campine. Ma proposition est de faire un appel à projets sur ces parcs nationaux dans ces prochains mois. Nous avons du potentiel en Wallonie. Nous avons quelques belles pépites chez nous qui peuvent être valorisées." La volonté est, aussi, de mettre à disposition des espaces de loisir bien balisés pour le public qui a redécouvert les vertues de l'environnement lors des confinements.En articulant de la sorte bien-être, environnement et dimension économique, les verts font mouche, cette fois: les premières réactions sont positives sur les réseaux sociaux. Davantage que lorsqu'ils avaient proposé, par exemple, de développer un réeau de haies dans le sud du pays."Nous sommes au coeur de l'action, défendent dans un long entretien au Soir, ce vendredi matin, les ministres Ecolo du gouvernement wallon, Céline Tellier et Philippe Henry (en charge de l'Energie, du Climat et de la Mobilité). Les priorités pour lesquelles Ecolo est impliqué dans une majorité en Wallonie n'ont jamais été autant au coeur de l'actualité, des projets et des réalisations."Si cette note verte est bienvenue quand elle est équilibrée, elle ne remédie que partiellement au mal profond de la Wallonie: la nécessité de changer les mentalités, comme il apparaît du rapport d'audit préalable au lancement de "Get up Wallonia!". La relance, au sud, devra être verte, mais aussi bleue et rouge.