Les fédérations belges du secteur des soins de santé rappellent que "les prestataires de soins occupent une position clé dans la gestion de la crise; ils font aussi figure d'exemple pour la campagne de vaccination". "Or, il faut constater que malgré les nombreux efforts dans l'ensemble du pays des autorités et des gestionnaires pour stimuler la vaccination du personnel soignant, les taux restent encore trop bas et très disparates d'une institution à l'autre", constatent-elles. Celles-ci plaident du coup pour une vaccination obligatoire de tous les membres du personnel des institutions de soins.

Pour faire valoir leur requête, les fédérations soulignent que "seule la vaccination obligatoire du personnel soignant peut garantir la continuité des soins à tout moment"; "des études démontrent que la vaccination freine la transmission du virus" et que "les soignants qui ne se vaccinent pas, constituent un danger pour leurs collègues et les patients".

L'ABSyM pointe quant à elle que "la vaccination contre le Covid-19 est une obligation déontologique et éthique pour les médecins et le personnel de santé. La liberté individuelle de se faire vacciner ou de ne pas se faire vacciner ne saurait l'emporter sur la responsabilité collective et déontologique des prestataires de soins de santé qui doivent prendre soin des plus vulnérables", explique l'association.

Ces réactions interviennent alors que la vaccination du personnel des soins de santé revient au-devant de l'actualité et que la France l'a rendue obligatoire pour le personnel des soins de santé dès le mois de septembre.

Les fédérations belges du secteur des soins de santé rappellent que "les prestataires de soins occupent une position clé dans la gestion de la crise; ils font aussi figure d'exemple pour la campagne de vaccination". "Or, il faut constater que malgré les nombreux efforts dans l'ensemble du pays des autorités et des gestionnaires pour stimuler la vaccination du personnel soignant, les taux restent encore trop bas et très disparates d'une institution à l'autre", constatent-elles. Celles-ci plaident du coup pour une vaccination obligatoire de tous les membres du personnel des institutions de soins. Pour faire valoir leur requête, les fédérations soulignent que "seule la vaccination obligatoire du personnel soignant peut garantir la continuité des soins à tout moment"; "des études démontrent que la vaccination freine la transmission du virus" et que "les soignants qui ne se vaccinent pas, constituent un danger pour leurs collègues et les patients". L'ABSyM pointe quant à elle que "la vaccination contre le Covid-19 est une obligation déontologique et éthique pour les médecins et le personnel de santé. La liberté individuelle de se faire vacciner ou de ne pas se faire vacciner ne saurait l'emporter sur la responsabilité collective et déontologique des prestataires de soins de santé qui doivent prendre soin des plus vulnérables", explique l'association. Ces réactions interviennent alors que la vaccination du personnel des soins de santé revient au-devant de l'actualité et que la France l'a rendue obligatoire pour le personnel des soins de santé dès le mois de septembre.