Les chiffres liés à la pandémie sont à nouveau à la hausse depuis plusieurs jours. Entre le 8 et le 14 mars, une moyenne de 3.052 nouvelles infections par jour ont été constatées, soit une augmentation de 29% par rapport à la semaine précédente. Les admissions à l'hôpital continuent également d'augmenter fortement. Du 11 au 17 mars, la moyenne était de 175,4 admissions par jour, soit 16% de plus qu'au cours des sept jours précédents. Actuellement, 2.121 patients atteints du coronavirus sont traités à l'hôpital, dont 534 dans des unités de soins intensifs.

Selon Steven Van Gucht, on se dirige vers une augmentation hebdomadaire de 40% du nombre d'infections vendredi. "C'est comparable aux hausses que nous avons constatées au début de la deuxième vague", précise le virologue. "Il est donc très important d'arrêter cette tendance et que les chiffres soient à nouveau sous contrôle."

Les courbes montantes sont dues à une combinaison de facteurs. Le variant britannique est notamment responsable de plus de 70% des contaminations. Par ailleurs, les gens se rendent à nouveau plus fréquemment visite depuis le début du mois de mars.

Pour inverser la tendance à la hausse, Van Gucht a fait savoir qu'une recommandation d'activation du plan B a été émise par le Risk Assessment Group. "Le plan B contient un certain nombre de renforcements sur lesquels on peut s'appuyer", mais il revient au comité de concertation de trancher sur la question, a souligné le virologue.

Selon certains médias, le Premier ministre Alexander De Croo pourrait convoquer le comité de concertation vendredi. Aucune confirmation officielle n'est encore tombée à ce sujet.

Concernant la possible fermeture des écoles, Steven Van Gucht en parle comme étant "la toute dernière solution". "La plupart des avancées peuvent désormais être réalisées en limitant le nombre de contacts étroits. Soyons un peu plus stricts avec nous-mêmes pendant quelques semaines", conclut le virologue.

Les chiffres liés à la pandémie sont à nouveau à la hausse depuis plusieurs jours. Entre le 8 et le 14 mars, une moyenne de 3.052 nouvelles infections par jour ont été constatées, soit une augmentation de 29% par rapport à la semaine précédente. Les admissions à l'hôpital continuent également d'augmenter fortement. Du 11 au 17 mars, la moyenne était de 175,4 admissions par jour, soit 16% de plus qu'au cours des sept jours précédents. Actuellement, 2.121 patients atteints du coronavirus sont traités à l'hôpital, dont 534 dans des unités de soins intensifs. Selon Steven Van Gucht, on se dirige vers une augmentation hebdomadaire de 40% du nombre d'infections vendredi. "C'est comparable aux hausses que nous avons constatées au début de la deuxième vague", précise le virologue. "Il est donc très important d'arrêter cette tendance et que les chiffres soient à nouveau sous contrôle." Les courbes montantes sont dues à une combinaison de facteurs. Le variant britannique est notamment responsable de plus de 70% des contaminations. Par ailleurs, les gens se rendent à nouveau plus fréquemment visite depuis le début du mois de mars. Pour inverser la tendance à la hausse, Van Gucht a fait savoir qu'une recommandation d'activation du plan B a été émise par le Risk Assessment Group. "Le plan B contient un certain nombre de renforcements sur lesquels on peut s'appuyer", mais il revient au comité de concertation de trancher sur la question, a souligné le virologue. Selon certains médias, le Premier ministre Alexander De Croo pourrait convoquer le comité de concertation vendredi. Aucune confirmation officielle n'est encore tombée à ce sujet. Concernant la possible fermeture des écoles, Steven Van Gucht en parle comme étant "la toute dernière solution". "La plupart des avancées peuvent désormais être réalisées en limitant le nombre de contacts étroits. Soyons un peu plus stricts avec nous-mêmes pendant quelques semaines", conclut le virologue.