Si cette donnée se confirme, il faudrait alors remonter à la mi-novembre pour trouver un nombre aussi élevé de contaminations quotidiennes. Entre le 8 et le 14 mars, 3.052 nouvelles infections au coronavirus ont par ailleurs été enregistrées en moyenne chaque jour, soit une augmentation de 29% par rapport à la semaine précédente.

Le virologue Marc Van Ranst parle d'une tendance alarmante. "La situation actuelle est similaire à la partie ascendante de la courbe de la deuxième vague en octobre 2020", a-t-il écrit sur Twitter. "A la mi-octobre, une personne hospitalisée sur six était en soins intensifs, actuellement c'est une sur quatre. Cela s'explique par le fait que les patients sont désormais relativement plus jeunes et plus souvent traités de manière agressive, et que le variant britannique est plus pathogène."

La progression du nombre de nouveaux cas est particulièrement prononcée au sud du pays, avec une hausse de 40% en provinces de Liège et de Luxembourg par rapport à la semaine du 1er au 7 mars. Suivent celles de la Région bruxelloise (+38%), de Namur (+31%), du Hainaut (+31%) et de Flandre orientale (+31%).

Les hospitalisations poursuivent aussi leur hausse, de 16%, pour une moyenne quotidienne de 175,4 entre le 11 et le 17 mars. Sur la seule journée de mercredi, il y a eu 207 admissions, contre 208 mardi. Cela fait donc deux jours d'affilée avec plus de 200 hospitalisations quotidiennes, un cap qui avait poussé le gouvernement à postposer les décisions du comité de concertation il y a quelques semaines de cela.

En près d'un an, ce sont 59.831 personnes qui ont été admises à l'hôpital en raison du Covid-19. Quelque 2.121 s'y trouvent encore, dont 534 patients traités en soins intensifs (au plus haut depuis le 22 décembre), représentant 27% du taux d'occupation de lits en soins intensifs accrédités par des patients Covid.

L'occupation des lits en soins intensifs suit une courbe nettement à la hausse depuis plusieurs jours tandis qu'il n'y avait plus eu autant de personnes hospitalisées depuis le 5 janvier (2.130).

Le taux de positivité demeure à 6,8%.

Entre le 8 et le 14 mars, une moyenne de 48.400 tests ont été effectués quotidiennement, un total en hausse de 10% par rapport à la semaine précédente.

Le taux de reproduction (Rt) du coronavirus poursuit son augmentation passant à 1,12, contre 1,10 la veille. Lorsqu'il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s'accélère.

Entre le 8 et le 14 mars toujours, 24,6 personnes sont décédées en moyenne par jour des suites du virus, portant le bilan à 22.600 morts depuis le début de la pandémie en Belgique. Depuis lors, 818.142 cas ont été diagnostiqués en tout dans le pays.

Au cours de la période du 28 décembre 2020 au 16 mars 2021 inclus, un total de 1.233.120 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées en Belgique. Au total, 832.140 personnes (dont 242.326 âgées de 65 ans et plus) ont reçu une première dose de vaccin. Parmi eux, 400.980 (dont 153.748 âgées de 65 ans et plus) ont déjà reçu une seconde dose.

Si cette donnée se confirme, il faudrait alors remonter à la mi-novembre pour trouver un nombre aussi élevé de contaminations quotidiennes. Entre le 8 et le 14 mars, 3.052 nouvelles infections au coronavirus ont par ailleurs été enregistrées en moyenne chaque jour, soit une augmentation de 29% par rapport à la semaine précédente.Le virologue Marc Van Ranst parle d'une tendance alarmante. "La situation actuelle est similaire à la partie ascendante de la courbe de la deuxième vague en octobre 2020", a-t-il écrit sur Twitter. "A la mi-octobre, une personne hospitalisée sur six était en soins intensifs, actuellement c'est une sur quatre. Cela s'explique par le fait que les patients sont désormais relativement plus jeunes et plus souvent traités de manière agressive, et que le variant britannique est plus pathogène."La progression du nombre de nouveaux cas est particulièrement prononcée au sud du pays, avec une hausse de 40% en provinces de Liège et de Luxembourg par rapport à la semaine du 1er au 7 mars. Suivent celles de la Région bruxelloise (+38%), de Namur (+31%), du Hainaut (+31%) et de Flandre orientale (+31%). Les hospitalisations poursuivent aussi leur hausse, de 16%, pour une moyenne quotidienne de 175,4 entre le 11 et le 17 mars. Sur la seule journée de mercredi, il y a eu 207 admissions, contre 208 mardi. Cela fait donc deux jours d'affilée avec plus de 200 hospitalisations quotidiennes, un cap qui avait poussé le gouvernement à postposer les décisions du comité de concertation il y a quelques semaines de cela. En près d'un an, ce sont 59.831 personnes qui ont été admises à l'hôpital en raison du Covid-19. Quelque 2.121 s'y trouvent encore, dont 534 patients traités en soins intensifs (au plus haut depuis le 22 décembre), représentant 27% du taux d'occupation de lits en soins intensifs accrédités par des patients Covid. L'occupation des lits en soins intensifs suit une courbe nettement à la hausse depuis plusieurs jours tandis qu'il n'y avait plus eu autant de personnes hospitalisées depuis le 5 janvier (2.130). Le taux de positivité demeure à 6,8%. Entre le 8 et le 14 mars, une moyenne de 48.400 tests ont été effectués quotidiennement, un total en hausse de 10% par rapport à la semaine précédente. Le taux de reproduction (Rt) du coronavirus poursuit son augmentation passant à 1,12, contre 1,10 la veille. Lorsqu'il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s'accélère. Entre le 8 et le 14 mars toujours, 24,6 personnes sont décédées en moyenne par jour des suites du virus, portant le bilan à 22.600 morts depuis le début de la pandémie en Belgique. Depuis lors, 818.142 cas ont été diagnostiqués en tout dans le pays. Au cours de la période du 28 décembre 2020 au 16 mars 2021 inclus, un total de 1.233.120 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées en Belgique. Au total, 832.140 personnes (dont 242.326 âgées de 65 ans et plus) ont reçu une première dose de vaccin. Parmi eux, 400.980 (dont 153.748 âgées de 65 ans et plus) ont déjà reçu une seconde dose.