Le nombre d'élèves nouvellement mis en quarantaine (4.881) au cours de la semaine correspond à 0,47% des élèves de l'enseignement obligatoire, contre 0,3% la semaine précédente.

Durant la semaine du 1er au 7 mars, 81 écoles ont été concernées par un ou plusieurs clusters actifs (pour 49 la semaine précédente), précise l'ONE. Un cluster est une situation de deux cas au sein d'une classe ou d'un groupe endéans les 14 jours ayant un lien épidémiologique, c'est-à-dire pour lesquelles l'équipe PSE suspecte une transmission au sein de la classe ou de l'école.

Globalement, au cours de cette deuxième semaine après le congé de détente (Carnaval), le principal motif de test reste un contact dans la famille (41%), souligne l'ONE. Pour le reste, 32% des tests réalisés se font en suivi de symptômes compatibles avec le Covid-19 et 18% à la suite de contacts étroits à l'école.

Le nombre d'élèves nouvellement mis en quarantaine (4.881) au cours de la semaine correspond à 0,47% des élèves de l'enseignement obligatoire, contre 0,3% la semaine précédente. Durant la semaine du 1er au 7 mars, 81 écoles ont été concernées par un ou plusieurs clusters actifs (pour 49 la semaine précédente), précise l'ONE. Un cluster est une situation de deux cas au sein d'une classe ou d'un groupe endéans les 14 jours ayant un lien épidémiologique, c'est-à-dire pour lesquelles l'équipe PSE suspecte une transmission au sein de la classe ou de l'école. Globalement, au cours de cette deuxième semaine après le congé de détente (Carnaval), le principal motif de test reste un contact dans la famille (41%), souligne l'ONE. Pour le reste, 32% des tests réalisés se font en suivi de symptômes compatibles avec le Covid-19 et 18% à la suite de contacts étroits à l'école.