Pour limiter les risques de propagation de la maladie dans les écoles, celles-ci sont contraintes de nettoyer et désinfecter régulièrement les classes et espaces communs. Les écoles doivent aussi acheter des gels hydroalcooliques, ce qui engendre pour elles des frais supplémentaires.

L'an dernier, le gouvernement de la FWB avait décidé de dégager 20 millions d'euros pour compenser ces surcoûts pour une période 5 mois.

Cette aide s'arrêtait toutefois fin décembre.

Les six millions d'euros -approuvés jeudi dernier par le gouvernement- couvriront les frais de nettoyage/désinfection engagés de début janvier jusqu'au prochain congé de Carnaval, a indiqué mardi la ministre de l'Education Caroline Désir (PS) en réponse à une question de la députée d'opposition Mathilde Vandorpe (cdH) en commission du Parlement de la FWB.

Pour limiter les risques de propagation de la maladie dans les écoles, celles-ci sont contraintes de nettoyer et désinfecter régulièrement les classes et espaces communs. Les écoles doivent aussi acheter des gels hydroalcooliques, ce qui engendre pour elles des frais supplémentaires. L'an dernier, le gouvernement de la FWB avait décidé de dégager 20 millions d'euros pour compenser ces surcoûts pour une période 5 mois. Cette aide s'arrêtait toutefois fin décembre. Les six millions d'euros -approuvés jeudi dernier par le gouvernement- couvriront les frais de nettoyage/désinfection engagés de début janvier jusqu'au prochain congé de Carnaval, a indiqué mardi la ministre de l'Education Caroline Désir (PS) en réponse à une question de la députée d'opposition Mathilde Vandorpe (cdH) en commission du Parlement de la FWB.