Contaminations

Lors de la semaine écoulée, 11.254 cas en moyenne ont été enregistrés par jour, soit une hausse de 14%, voire 25% avec correction du jour férié. Lundi dernier, la barre des 20.500 contaminations a été franchie, un niveau qui n'avait plus été atteint depuis le 27 octobre 2020.

Sur les 14 derniers jours, l'incidence du virus était de 1.286 nouvelles infections pour 100.000 habitants en moyenne en Belgique, soit une hausse de 61%. L'épidémie continue à croître, surtout en Flandre où il n'y a jamais eu autant de contaminations, a relevé Yves Van Laethem. C'est en Flandre-Orientale que la hausse est la plus marquée (+34,7%). Suivie de la province de Namur (+23,5%). Le nombre de cas confirmés baisse dans trois provinces wallonnes : à Liège (-16,1%), au Luxembourg (-5,3%) et dans le Brabant-Wallon (-3,4%).

En chiffres absolus sur la semaine écoulée, la province d'Anvers compte le plus grand nombre de cas confirmés de coronavirus (13.863 cas), suivi par la Flandre-Orientale (12.120 cas). En termes d'incidence sur les 14 derniers jours, la Flandre-Occidentale et la Région bruxelloise sont également les régions plus les touchées avec respectivement 1.814 et 1.419 infections pour 100.000 habitants.

Hospitalisations

Les admissions continuent à progresser, de 20%, à 250 par jour en moyenne. Les provinces d'Anvers et de Flandre occidentale sont les plus touchées. Au total, 2.867 lits sont occupés par des patients, dont 568 en soins intensifs. Un pic est attendu entre fin novembre et mi-décembre.

Si l'espoir est de maintenir une occupation maximale de 750 lits, grâce à un taux de reproduction du virus stable, le modèle le plus pessimiste - basé sur un taux qui continue à croître - laisse apparaitre un chiffre "effrayant" de 1.200 personnes en soins intensifs d'ici un mois, soit un niveau équivalent à la première vague, alerte Yves Van Laethem, porte-parole de la lutte anti-covid en Belgique. Il sera alors inévitable de repasser à une phase de création de nouvelles places au détriment d'autres soins.

Taux de positivité

Les tests ont été portés à une fréquence inédite, jusqu'à 120.000 par jour, avec un pourcentage de résultats positifs de 14% qui continue à progresser. Par tranche d'âge, les trentenaires et quadragénaires sont les plus touchés par les nouvelles contaminations.

Les décès très en deçà des trois premières vagues

Les décès sont en hausse d'un tiers, à 31 par jour en moyenne. 40% concernaient des personnes entre 75 et 84 ans et ce chiffre reste très en deçà des trois premières vagues. La mortalité parmi les groupes les plus fragiles diminue de 86% chez les patients entièrement vaccinés, rappelle Van Laethem.

Chez vous

La carte ci-dessous indique le nombre d'infections pour 100.000 habitants par commune au cours des deux dernières semaines: plus il y a d'infections enregistrées, plus la couleur de la commune vire vers le rouge foncé. Il ne s'agit pas du nombre de cas, mais de l'incidence. L'incidence prend en compte la population dans son calcul.

471 communes (sur les 581) dépassent une incidence de 1000. Les trois communes les plus touchées sont toutes situées en Flandre-Occidentale : Ardooie (3.803), Hooglede (3.043), et Deerlijk (2.980). Une seule commune ne comptabilise aucun cas de coronavirus : Herstappe. Celle-ci ne compte toutefois que 78 habitants, selon les données de Sciensano.

ContaminationsLors de la semaine écoulée, 11.254 cas en moyenne ont été enregistrés par jour, soit une hausse de 14%, voire 25% avec correction du jour férié. Lundi dernier, la barre des 20.500 contaminations a été franchie, un niveau qui n'avait plus été atteint depuis le 27 octobre 2020.Sur les 14 derniers jours, l'incidence du virus était de 1.286 nouvelles infections pour 100.000 habitants en moyenne en Belgique, soit une hausse de 61%. L'épidémie continue à croître, surtout en Flandre où il n'y a jamais eu autant de contaminations, a relevé Yves Van Laethem. C'est en Flandre-Orientale que la hausse est la plus marquée (+34,7%). Suivie de la province de Namur (+23,5%). Le nombre de cas confirmés baisse dans trois provinces wallonnes : à Liège (-16,1%), au Luxembourg (-5,3%) et dans le Brabant-Wallon (-3,4%).En chiffres absolus sur la semaine écoulée, la province d'Anvers compte le plus grand nombre de cas confirmés de coronavirus (13.863 cas), suivi par la Flandre-Orientale (12.120 cas). En termes d'incidence sur les 14 derniers jours, la Flandre-Occidentale et la Région bruxelloise sont également les régions plus les touchées avec respectivement 1.814 et 1.419 infections pour 100.000 habitants.HospitalisationsLes admissions continuent à progresser, de 20%, à 250 par jour en moyenne. Les provinces d'Anvers et de Flandre occidentale sont les plus touchées. Au total, 2.867 lits sont occupés par des patients, dont 568 en soins intensifs. Un pic est attendu entre fin novembre et mi-décembre. Si l'espoir est de maintenir une occupation maximale de 750 lits, grâce à un taux de reproduction du virus stable, le modèle le plus pessimiste - basé sur un taux qui continue à croître - laisse apparaitre un chiffre "effrayant" de 1.200 personnes en soins intensifs d'ici un mois, soit un niveau équivalent à la première vague, alerte Yves Van Laethem, porte-parole de la lutte anti-covid en Belgique. Il sera alors inévitable de repasser à une phase de création de nouvelles places au détriment d'autres soins. Taux de positivitéLes tests ont été portés à une fréquence inédite, jusqu'à 120.000 par jour, avec un pourcentage de résultats positifs de 14% qui continue à progresser. Par tranche d'âge, les trentenaires et quadragénaires sont les plus touchés par les nouvelles contaminations.Les décès très en deçà des trois premières vagues Les décès sont en hausse d'un tiers, à 31 par jour en moyenne. 40% concernaient des personnes entre 75 et 84 ans et ce chiffre reste très en deçà des trois premières vagues. La mortalité parmi les groupes les plus fragiles diminue de 86% chez les patients entièrement vaccinés, rappelle Van Laethem.Chez vousLa carte ci-dessous indique le nombre d'infections pour 100.000 habitants par commune au cours des deux dernières semaines: plus il y a d'infections enregistrées, plus la couleur de la commune vire vers le rouge foncé. Il ne s'agit pas du nombre de cas, mais de l'incidence. L'incidence prend en compte la population dans son calcul.471 communes (sur les 581) dépassent une incidence de 1000. Les trois communes les plus touchées sont toutes situées en Flandre-Occidentale : Ardooie (3.803), Hooglede (3.043), et Deerlijk (2.980). Une seule commune ne comptabilise aucun cas de coronavirus : Herstappe. Celle-ci ne compte toutefois que 78 habitants, selon les données de Sciensano.