Il souligne que les hôpitaux ont déjà reçu une avance de deux milliards d'euros pour assurer leur fonctionnement, et annonce sur le court terme deux autres initiatives pour les soutenir dans les difficultés liées à la pandémie de coronavirus.

Jeudi dernier, l'arrêté royal qui transforme ces avances de trésorerie en intervention financière exceptionnelle a été publié. Le texte précise par ailleurs les critères utilisés pour déterminer les montants définitifs sur lesquels peuvent compter les hôpitaux et dispensateurs de soins, spécifiquement pour compenser les surcoûts ou manque de rentrées entrainés par la pandémie.

Deux autres initiatives sont annoncées à court terme. Elles visent à compenser d'une certaine manière les tickets modérateurs et revenus non-perçus par l'hôpital, pour les interventions et consultations qui n'ont pas pu avoir lieu.

Il souligne que les hôpitaux ont déjà reçu une avance de deux milliards d'euros pour assurer leur fonctionnement, et annonce sur le court terme deux autres initiatives pour les soutenir dans les difficultés liées à la pandémie de coronavirus.Jeudi dernier, l'arrêté royal qui transforme ces avances de trésorerie en intervention financière exceptionnelle a été publié. Le texte précise par ailleurs les critères utilisés pour déterminer les montants définitifs sur lesquels peuvent compter les hôpitaux et dispensateurs de soins, spécifiquement pour compenser les surcoûts ou manque de rentrées entrainés par la pandémie. Deux autres initiatives sont annoncées à court terme. Elles visent à compenser d'une certaine manière les tickets modérateurs et revenus non-perçus par l'hôpital, pour les interventions et consultations qui n'ont pas pu avoir lieu.