Le Conseil est par contre favorable à un rappel vaccinal pour le personnel du secteur médical et des soins, afin de maintenir le système de santé à flot. "Les professionnels de la santé seront confrontés cet automne/hiver à la prise en charge des patients atteints du SRAS-COV-2, ainsi que d'autres maladies respiratoires infectieuses (telles que la grippe saisonnière ou le VRS)", indique l'instance dans un avis. "En réduisant le risque d'infection par le SRAS-COV-2, une dose de rappel aiderait à maintenir le système de santé à flot".

Le Conseil supérieur de la santé étudie également si les personnes de moins de 65 ans vaccinées avec AstraZeneca ou Johnson & Johnson devraient recevoir une injection supplémentaire.

Les différents ministres de la Santé se réuniront dans la journée de samedi pour prendre une décision.

Le Conseil est par contre favorable à un rappel vaccinal pour le personnel du secteur médical et des soins, afin de maintenir le système de santé à flot. "Les professionnels de la santé seront confrontés cet automne/hiver à la prise en charge des patients atteints du SRAS-COV-2, ainsi que d'autres maladies respiratoires infectieuses (telles que la grippe saisonnière ou le VRS)", indique l'instance dans un avis. "En réduisant le risque d'infection par le SRAS-COV-2, une dose de rappel aiderait à maintenir le système de santé à flot". Le Conseil supérieur de la santé étudie également si les personnes de moins de 65 ans vaccinées avec AstraZeneca ou Johnson & Johnson devraient recevoir une injection supplémentaire. Les différents ministres de la Santé se réuniront dans la journée de samedi pour prendre une décision.