1422 nouveaux cas confirmés ont été rapportés au cours des dernières 24h ; 865 (61%) en Flandre, 374 (26%) en Wallonie, et 167 (12%) à Bruxelles. Données non disponibles ou résidence à l'étranger pour 16 cas (1%). A ce jour, un total de 16 770 cas confirmés ont été rapportés.

Au cours des dernières 24 heures, 578 patients avec ont été hospitalisés et 377 personnes ont quitté l'hôpital. Entre le 15 mars et le 02 avril, 7294 patients avec COVID-19 sont entrés à l'hôpital et 2872 personnes ont quitté hôpital.

Le 02 avril, 5552 lits d'hôpital dont 1205 lits en unité de soins intensifs étaient occupés par des patients confirmés COVID-19. 916 patients nécessitaient une assistance respiratoire et 28 une ECMO. Au cours des dernières 24 heures, le nombre de lits d'hôpital occupés a augmenté de 176, dont 61 lits occupés supplémentaires en soins intensifs.

Un total de 1143 décès ont été rapportés. Les notifications des décès peuvent avoir un délai de quelques jours.

"La dynamique est en train de changer"

"Le nombre de personnes qui rapportent auprès de médecins généralistes des symptômes qui ressemblent à ceux du coronavirus semble progressivement se stabiliser, voire diminuer", a indiqué le porte-parole interfédéral Covid-19, Emmanuel André. "Cela démontrerait toute l'efficacité des mesures que nous avons prises au niveau de la communauté pour rompre la transmission", a souligné le virologue, interrogé sur la survenance du pic de l'épidémie de Covid-19 en Belgique. "Le nombre de nouvelles hospitalisations chaque jour continue à être important mais ce nombre n'augmente pas. C'est un signe positif qui montre que la dynamique est en train de changer par rapport à il y a une ou deux semaines", a poursuivi M. André.

Malgré les mesures, on observe encore un nombre important de personnes admises à l'hôpital. Pourquoi ? "Toutes les mesures prises ont permis de diminuer la transmission entre les groupes. Cela a un impact important. Mais au sein de ces groupes, le virus peut continuer à se transmettre, comme dans les maisons de repos par exemple", explique Emmanuel André. Dans une maison de repos, la distanciation sociale "n'est pas toujours possible et est en tout cas très difficile pour les personnes qui y vivent et qui y travaillent."

Vacances de Pâques: "Tous les déplacements non essentiels restent interdits"

Ce 3 avril marque le début des vacances de Pâques, mais la vigilance reste de mise: "La météo nous promet des températures estivales. Vous pouvez profiter du soleil, mais toujours en respectant les consignes. Elles sont là pour vous protéger, et protéger les autres", rappelle Benoit Ramacker, porte-partole du Centre de crise.

Pour rappel, il est autorisé de se promener, courir, faire du vélo... avec les personnes vivant sous le même toit, ou un ami en respectant la distance physique. "Mais on ne peut pas prendre sa voiture pour aller à mer ou dans les Ardennes. Toute autre forme d'activité récréative (ex: une balade à moto, une course cycliste avec un club...) est interdite. Tous les déplacements non essentiels restent interdits. C'est indispensable pour éviter que le virus ne continue à se propager." Quant aux barbecues : "c'est possible avec les membres de familles vivant sous le même toit. Mais pas question d'inviter sa famille ou ses voisins. Les piques-niques dans le parcs ne sont pas autorisés".

1422 nouveaux cas confirmés ont été rapportés au cours des dernières 24h ; 865 (61%) en Flandre, 374 (26%) en Wallonie, et 167 (12%) à Bruxelles. Données non disponibles ou résidence à l'étranger pour 16 cas (1%). A ce jour, un total de 16 770 cas confirmés ont été rapportés.Au cours des dernières 24 heures, 578 patients avec ont été hospitalisés et 377 personnes ont quitté l'hôpital. Entre le 15 mars et le 02 avril, 7294 patients avec COVID-19 sont entrés à l'hôpital et 2872 personnes ont quitté hôpital.Le 02 avril, 5552 lits d'hôpital dont 1205 lits en unité de soins intensifs étaient occupés par des patients confirmés COVID-19. 916 patients nécessitaient une assistance respiratoire et 28 une ECMO. Au cours des dernières 24 heures, le nombre de lits d'hôpital occupés a augmenté de 176, dont 61 lits occupés supplémentaires en soins intensifs.Un total de 1143 décès ont été rapportés. Les notifications des décès peuvent avoir un délai de quelques jours. "Le nombre de personnes qui rapportent auprès de médecins généralistes des symptômes qui ressemblent à ceux du coronavirus semble progressivement se stabiliser, voire diminuer", a indiqué le porte-parole interfédéral Covid-19, Emmanuel André. "Cela démontrerait toute l'efficacité des mesures que nous avons prises au niveau de la communauté pour rompre la transmission", a souligné le virologue, interrogé sur la survenance du pic de l'épidémie de Covid-19 en Belgique. "Le nombre de nouvelles hospitalisations chaque jour continue à être important mais ce nombre n'augmente pas. C'est un signe positif qui montre que la dynamique est en train de changer par rapport à il y a une ou deux semaines", a poursuivi M. André. Malgré les mesures, on observe encore un nombre important de personnes admises à l'hôpital. Pourquoi ? "Toutes les mesures prises ont permis de diminuer la transmission entre les groupes. Cela a un impact important. Mais au sein de ces groupes, le virus peut continuer à se transmettre, comme dans les maisons de repos par exemple", explique Emmanuel André. Dans une maison de repos, la distanciation sociale "n'est pas toujours possible et est en tout cas très difficile pour les personnes qui y vivent et qui y travaillent."Ce 3 avril marque le début des vacances de Pâques, mais la vigilance reste de mise: "La météo nous promet des températures estivales. Vous pouvez profiter du soleil, mais toujours en respectant les consignes. Elles sont là pour vous protéger, et protéger les autres", rappelle Benoit Ramacker, porte-partole du Centre de crise. Pour rappel, il est autorisé de se promener, courir, faire du vélo... avec les personnes vivant sous le même toit, ou un ami en respectant la distance physique. "Mais on ne peut pas prendre sa voiture pour aller à mer ou dans les Ardennes. Toute autre forme d'activité récréative (ex: une balade à moto, une course cycliste avec un club...) est interdite. Tous les déplacements non essentiels restent interdits. C'est indispensable pour éviter que le virus ne continue à se propager." Quant aux barbecues : "c'est possible avec les membres de familles vivant sous le même toit. Mais pas question d'inviter sa famille ou ses voisins. Les piques-niques dans le parcs ne sont pas autorisés".