1049 nouveaux cas confirmés ont été rapportés au cours des dernières 24h: 772 (74%) en Flandre, 131 (12%) en Wallonie, et 137 (13%) à Bruxelles. Données non disponibles ou résidence à l'étranger pour 9 cas (1%).

Au cours des dernières 24 heures, 490 patients ont été hospitalisés et 183 personnes ont quitté l'hôpital. En tout, 690 personnes se trouvent actuellement aux soins intensifs, soit 85 patients supplémentaires. 498 sont sous assistance respiratoire.

Tant le nombre de nouveaux cas confirmés que le nombre de nouvelles hospitalisations et de patients admis aux soins intensifs au cours des précédentes 24h sont en baisse depuis la veille.

2081 lits sont disponibles et réservés pour les cas de Covid-19. Un tiers des lits sont actuellement occupés.

Un total de 289 décès ont été rapportés.

La carte de l'incidence (cas pour 100.000) par commune

Sciensano
© Sciensano

Encourageant, mais...

Pour Marius Gilbert, chercheur en épidémiologie (ULB), "tous les temps de doublement s'allongent (...) On voit que ce temps de doublement est plus long qu'il ne l'était avant l'effet des mesures. C'est encourageant. Mais 4 jours de doublement, cela reste considérable et intenable pour nos hopitaux", explique-t-il sur son compte Twitter.

Survie du virus sur les surfaces

"Le virus, quand il tombe sur une surface, survit quelques heures ou quelques jours, en fonction du type de surface et de la température. C'est pour cela qu'il faut agit sur la façon de nous protéger", précise Emmanuel André, porte-parole intéfédéral. Comment se protéger? En se lavant les mains très régulièrement, en nettoyant les surfaces touchées par beaucoup de personnes (ex: poignées de porte).

Un chat infecté

Il a également informé qu'un chat d'une personne infectée avait été à son tour infecté par son maitre et a développé des symptômes. Son infection a été confirmée. "Ce type de transmission vient de l'homme vers l'animal, et pas l'inverse. C'est un cas isolé, ce n'est pas la règle", indique-t-il. "Il n'y a aucune raison de penser que les animaux sont des vecteurs de l'épidémie", a indiqué le virologue sur base d'informations de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca). Les autorités ont proposé d'adopter une série de précautions pour les personnes infectées qui auraient un animal de compagnie.