La vaccination des enfants de moins de 12 ans pourrait débuter rapidement, en Belgique. En marge du Codeco, dont la conférence de presse s'est déroulée ce vendredi peu avant 15 heures, le ministre de la Santé Franck Vandenbroucke (Vooruit) a annoncé qu'un accord avait été conclu avec Pfizer pour la livraison de 336 000 doses de vaccins pédiatriques. "Elles arriveront avant la fin décembre", a indiqué le socialiste. "J'ose espérer que nous les recevrons la semaine du 20 décembre".

Dès janvier, la Belgique recevra de l'entreprise pharmaceutique "des livraisons à hauteur de 400 000 doses", a poursuivi le ministre flamand.

Les autorités ont sollicité un avis du Conseil supérieur de la santé et du Comité de bioéthique, qui devrait bientôt être rendu. La vaccination des enfants sera conditionnée à l'éventuel feu vert de ces deux instances, a précisé Franck Vandenbroucke. "Je sais qu'il s'agit d'une question compliquée, tant d'un point de vue médical qu'éthique. Mais si la décision est positive, on aura ce qu'il faut".

Les vaccins pédiatriques sont légèrement moins dosés que ceux administrés aux adultes. Ils sont aussi constitués de deux doses qui doivent être administrées à trois semaines d'intervalle.

L'EMA (Agence européenne du médicament) a d'ores et déjà rendu un avis positif quant à la vaccination des enfants de 5 à 11 ans. En Europe, l'Autriche a déjà commencé à vacciner les plus jeunes.

La vaccination des enfants de moins de 12 ans pourrait débuter rapidement, en Belgique. En marge du Codeco, dont la conférence de presse s'est déroulée ce vendredi peu avant 15 heures, le ministre de la Santé Franck Vandenbroucke (Vooruit) a annoncé qu'un accord avait été conclu avec Pfizer pour la livraison de 336 000 doses de vaccins pédiatriques. "Elles arriveront avant la fin décembre", a indiqué le socialiste. "J'ose espérer que nous les recevrons la semaine du 20 décembre". Dès janvier, la Belgique recevra de l'entreprise pharmaceutique "des livraisons à hauteur de 400 000 doses", a poursuivi le ministre flamand. Les autorités ont sollicité un avis du Conseil supérieur de la santé et du Comité de bioéthique, qui devrait bientôt être rendu. La vaccination des enfants sera conditionnée à l'éventuel feu vert de ces deux instances, a précisé Franck Vandenbroucke. "Je sais qu'il s'agit d'une question compliquée, tant d'un point de vue médical qu'éthique. Mais si la décision est positive, on aura ce qu'il faut". Les vaccins pédiatriques sont légèrement moins dosés que ceux administrés aux adultes. Ils sont aussi constitués de deux doses qui doivent être administrées à trois semaines d'intervalle. L'EMA (Agence européenne du médicament) a d'ores et déjà rendu un avis positif quant à la vaccination des enfants de 5 à 11 ans. En Europe, l'Autriche a déjà commencé à vacciner les plus jeunes.