"Le Codeco ne tire pas les leçons du passé pourtant listées durant un an pendant la commission spéciale Covid", a affirmé le président de DéFI, François De Smet, dans un communiqué.

Il reproche un manque d'anticipation à cet organe de concertation entre gouvernements fédéral et des entités fédérées, dans lequel le parti amarante n'est pas représenté même s'il participe au gouvernement bruxellois.

"Cela fait des jours que les chiffres de contamination et d'hospitalisations augmentent, mais aujourd'hui, le Codeco annonce que l'on est au stade de l'élaboration d'un plan pour accélérer la vaccination supplémentaire", selon M. De Smet.

L'organe intergouvernemental pèche aussi par manque d'unité de commandement, ajoute-t-il. "Le Codeco nous livre aujourd'hui une série de mesures qui seront complétées par d'autres mesures ce week-end ou lundi. Et de demander à la population de faire preuve de bons sens". DéFI pointe en outre la faiblesse des investissements dans la ventilation. Il demande de ramener les débats sur la gestion de la crise au Parlement.

"Des fermetures et des limitations d'activités qui sentent le compromis, rien de concret pour la ventilation, rien de concret pour la troisième dose, rien de concret pour l'enseignement. Niveau adhésion, ce Codeco est un désastre", estime François De Smet.

"Le Codeco ne tire pas les leçons du passé pourtant listées durant un an pendant la commission spéciale Covid", a affirmé le président de DéFI, François De Smet, dans un communiqué. Il reproche un manque d'anticipation à cet organe de concertation entre gouvernements fédéral et des entités fédérées, dans lequel le parti amarante n'est pas représenté même s'il participe au gouvernement bruxellois. "Cela fait des jours que les chiffres de contamination et d'hospitalisations augmentent, mais aujourd'hui, le Codeco annonce que l'on est au stade de l'élaboration d'un plan pour accélérer la vaccination supplémentaire", selon M. De Smet. L'organe intergouvernemental pèche aussi par manque d'unité de commandement, ajoute-t-il. "Le Codeco nous livre aujourd'hui une série de mesures qui seront complétées par d'autres mesures ce week-end ou lundi. Et de demander à la population de faire preuve de bons sens". DéFI pointe en outre la faiblesse des investissements dans la ventilation. Il demande de ramener les débats sur la gestion de la crise au Parlement. "Des fermetures et des limitations d'activités qui sentent le compromis, rien de concret pour la ventilation, rien de concret pour la troisième dose, rien de concret pour l'enseignement. Niveau adhésion, ce Codeco est un désastre", estime François De Smet.