C'est un message singulier tombé dans notre boîte à messages. Christie Morreale (PS), ministre wallonne de la Santé, entend préciser les raisons de sa contamination au coronavirus et démentir que la politique serait un "métier à risque".
...

C'est un message singulier tombé dans notre boîte à messages. Christie Morreale (PS), ministre wallonne de la Santé, entend préciser les raisons de sa contamination au coronavirus et démentir que la politique serait un "métier à risque"."J'ai lu votre article sur les contaminations des politiques, écrit-elle. Vous avez oublié de préciser que nous avons aussi une vie privée, comme tout le monde. Et qu'une des raisons de propagation reste la sphère familiale, là où nous n'appliquons pas les règles de distanciation. C'est ce qui m'est personnellement arrivé: un de mes enfants a contracté le virus à l'école et l'a ramené aux membres du foyer familial.""Pas de cri, ni de manque de distance ou de masque, même en respectant scrupuleusement les règles et en montrant l'exemple, il est donc tout à fait possible de se faire contaminer", appuie-t-elle. Les nombreux congrès de participation et réunions liées aux négociations fédérales, ces derniers temps, ainsi que leurs innombrables échanges quotidiens, constituent une source présumée de contamination pour nos représentants. La liste de testés positif continue d'ailleurs à s'allonger dans les exécutifs du pays: après les ministres Gatz, Vervoort, De Bue, Jeholet, Morreale, c'est au tout du ministre francophone du Budget, Frédéric Daerden, d'avoir communiqué ce lundi qu'il était positif au Covid.Le message de la ministre wallonne de la Santé se veut rassurant sur le caractère exemplatif du personnel politique, mais il en avant une autre préoccupation du moment: le nombre de contamination dans les foyers familiaux semble augmenter de façon significative en lien avec la contamination des enfants à l'école, singulièrement les adolescents de 5e et 6e secondaire.