Près de trois Belges sur quatre (74%) sont favorables à un système de consigne sur les canettes et les bouteilles en plastique, selon un sondage mené par Test Achats publié ce jeudi. Ils étaient 66% lors du même sondage réalisé en 2017.

Par ailleurs, 89% des 1.440 sondés cette année sont prêts à rapporter leurs emballages au point de collecte, tandis que 44% des sondés se montrent en faveur d'un montant de 10 centimes par canette ou bouteille. "En Allemagne, où le système de consigne est en place depuis un certain temps, les canettes ne représentent aujourd'hui que 0,03 % des déchets sauvages", précise encore Test Achats.

Lutte contre les déchets sauvages

L'organisation de défense des consommateurs fait partie de l'"Alliance pour la consigne", qui regroupe également 307 des 581 communes de Belgique. Celle-ci demande aux différents gouvernements du pays d'instaurer des consignes sur les canettes et les bouteilles en plastique, afin de lutter contre les déchets sauvages qui souillent bords de routes, parcs et forêts.

Près de trois Belges sur quatre (74%) sont favorables à un système de consigne sur les canettes et les bouteilles en plastique, selon un sondage mené par Test Achats publié ce jeudi. Ils étaient 66% lors du même sondage réalisé en 2017. Par ailleurs, 89% des 1.440 sondés cette année sont prêts à rapporter leurs emballages au point de collecte, tandis que 44% des sondés se montrent en faveur d'un montant de 10 centimes par canette ou bouteille. "En Allemagne, où le système de consigne est en place depuis un certain temps, les canettes ne représentent aujourd'hui que 0,03 % des déchets sauvages", précise encore Test Achats.L'organisation de défense des consommateurs fait partie de l'"Alliance pour la consigne", qui regroupe également 307 des 581 communes de Belgique. Celle-ci demande aux différents gouvernements du pays d'instaurer des consignes sur les canettes et les bouteilles en plastique, afin de lutter contre les déchets sauvages qui souillent bords de routes, parcs et forêts.