Malgré la résolution du problème, des avions continuent à décoller sans tous les bagages à bord car l'aéroport ne parvient pas à gérer le surplus provoqué par la panne. "Un volume exceptionnel (de bagages) doit être traité en même temps. Actuellement, 60 vols depuis ce matin sont partis sans bagages ou avec seulement une partie de ceux-ci. Nous mettons tout en oeuvre pour trier les bagages et les envoyer le plus rapidement possible vers les différentes destinations", a indiqué la porte-parole de Brussels Airport.

Ce samedi matin vers 6h, à l'entame d'une journée de grosse affluence, la sangle d'une valise s'est détachée et a bloqué le système de bagages de l'aéroport en l'endommageant. Trois heures de réparation ont été nécessaires. Depuis 9h ce matin, les opérations avaient graduellement repris.

© Belga

Impact très important pour Brussels Airlines, aucun pour les voyageurs de TUI

Quelque 6.000 bagages de Brussels Airlines sont restés bloqués samedi à l'aéroport de Zaventem en raison d'un problème au niveau du système de traitement des valises, a indiqué la porte-parole de Brussels Airlines, Wencke Lemmes. Selon elle, la compagnie aérienne fait maintenant tout ce qui est en son pouvoir pour acheminer ces valises à destination le plus rapidement possible et ce, également, via d'autres compagnies aériennes.

La porte-parole a également précisé que la situation de la compagnie aérienne - qui effectue jusqu'à 300 vols par jour - est différente de celle d'un tour-opérateur où tous les passagers voyagent vers une seule destination. "Plus de la moitié des passagers qui volent avec nous sont des passagers en transit, ils doivent donc encore effectuer une escale. Cela complique énormément les choses", explique-t-elle.

Du côté de l'aéroport, on explique qu'il n'est pas encore possible de donner un chiffre définitif du nombre de bagages bloqués. Vers 16h, Brussels Airport livrait le chiffre provisoire de 4.000 à 5.000 valises. Une petite centaine de vols ont dû partir sans, ou avec une partie des bagages de leurs passagers. Depuis 15h, les vols partent normalement avec leurs valises, selon les informations de Brussels Airport.

© Belga

Les passagers sont tenus informés de la situation de leur valise par SMS et par mail.

"Nous nous excusons auprès de nos clients pour la gêne occasionnée et espérons qu'ils seront compréhensifs. C'est un cas de force majeure, le problème vient de l'aéroport", a déclaré Mme Lemmes. Cela signifie que les passagers de la compagnie ne peuvent pas compter sur une compensation.

Le tour-opérateur TUI, qui avait précédemment affirmé qu'il n'avait subi aucun impact, a finalement signalé ne pas avoir pu embarquer 80 bagages afin d'éviter que les vols ne soient retardés, selon une porte-parole du voyagiste. "Notre personnel a travaillé d'arrache-pied pour embarquer le plus de bagages possible", indique-t-elle.

Au cas où certains passagers de TUI n'auraient pas pu embarquer leurs bagages, ils pourront compter sur une indemnité de 60 euros par jour.

Du côté de Thomas Cook, 14 vols n'ont pu embarquer qu'une partie des bagages, selon une porte-parole du tour-opérateur. "Thomas Cook fait tout son possible pour que les bagages arrivent à destination le plus rapidement", a-t-elle souligné.

Les voyageurs Thomas Cook arrivant à destination sans bagage ne peuvent compter sur aucune indemnisation, puisqu'il s'agit d'un cas de force majeure. S'ils ont souscrit une assurance et que les bagages sont retardés de plus de douze heures, ils peuvent, selon la porte-parole, exiger le remboursement de leurs premiers achats.