"Avec la nomination de Joachim Coens et de Georges-Louis Bouchez, il semble que la piste d'un arc-en-ciel soit heureusement écartée", a commenté le leader nationaliste dans un communiqué à l'agence Belga. "Nous nous tenons à disposition des informateurs et nous collaborerons (avec eux) dans un esprit constructif et ouvert", a-t-il ajouté.

Lire aussi l'édito : Les nouveaux faiseurs de roi

Dans sa communication, le président de la N-VA répète que sa principale préoccupation est d'éviter que la Flandre soit "confrontée à une majorité pour laquelle l'électeur flamand n'a clairement pas choisi".

"J'ai à cet effet témoigné à plusieurs reprises ma disponibilité à assurer une mission", ajoute, laconique, M. De Wever.

Après consultations des présidents partis depuis lundi après-midi, le chef de l'Etat a chargé mardi soir Georges-Louis Bouchez et Joachim Coens d'une mission d'information. Ceux-ci feront un premier rapport au Roi le 20 décembre prochain.

Le duo de (jeunes) présidents prend ainsi la succession de Paul Magnette qui avait demandé lundi à être déchargé de sa mission d'information entamée début novembre.

"Avec la nomination de Joachim Coens et de Georges-Louis Bouchez, il semble que la piste d'un arc-en-ciel soit heureusement écartée", a commenté le leader nationaliste dans un communiqué à l'agence Belga. "Nous nous tenons à disposition des informateurs et nous collaborerons (avec eux) dans un esprit constructif et ouvert", a-t-il ajouté.Dans sa communication, le président de la N-VA répète que sa principale préoccupation est d'éviter que la Flandre soit "confrontée à une majorité pour laquelle l'électeur flamand n'a clairement pas choisi". "J'ai à cet effet témoigné à plusieurs reprises ma disponibilité à assurer une mission", ajoute, laconique, M. De Wever.Après consultations des présidents partis depuis lundi après-midi, le chef de l'Etat a chargé mardi soir Georges-Louis Bouchez et Joachim Coens d'une mission d'information. Ceux-ci feront un premier rapport au Roi le 20 décembre prochain.Le duo de (jeunes) présidents prend ainsi la succession de Paul Magnette qui avait demandé lundi à être déchargé de sa mission d'information entamée début novembre.