Olivier Bierin (Ecolo), député wallon,a interpellé d'urgence le ministre de l'Economie, Willy Borsus (MR), en séance plénière du parlement wallon, suite à l'interpellation ce mercredi matin de François Fornieri (actionnaire principal de Mithra), Luciano D'Onofrio (directeur sportif de l'Antwerp FC) et Samuel Di Giovanni (patron de la société de gardiennage Protection Unit).
...

Olivier Bierin (Ecolo), député wallon,a interpellé d'urgence le ministre de l'Economie, Willy Borsus (MR), en séance plénière du parlement wallon, suite à l'interpellation ce mercredi matin de François Fornieri (actionnaire principal de Mithra), Luciano D'Onofrio (directeur sportif de l'Antwerp FC) et Samuel Di Giovanni (patron de la société de gardiennage Protection Unit). Révélée par Le Vif, cette nouvelle étape dans la procédure, après l'instruction ouverte en janvier de cette année. Une inculpation pourrait s'en suivre. L'élu écologiste regrette "cet énième épisode qui donne encore une fois une mauvaise image au bassin liégeois, dont on se passerait bien".Olivier Biérin a demandé le sentiment du ministre wallon de l'Economie et son analyse suite à ce nouvel épisode. "Je m'inquiète des conséquences que cela pourrait avoir pour les deux entreprise concernées, Mithra et Protection Unit, nous précisait-il. J'aimerais aussi savoir s'il y a eu des informations au sujet de mouvements financiers suspects dans ces sociétés, dans lesquelles de l'argent public émanant de la SRIW ou la Sogepa a été investi." De manière générale, l'élu s'inquiète donc de l'impact sur l'image du bassin liégeois. "Ce n'est pas la première fois que le nom de François Fornieri est associé à une enquête, poursuit-il. C'est déjà le cas au sujet du rôle qu'il aurait joué dans la revente avortée de deiux filiales de Nethys, Win et Elicio. Les deux affaires ne sont pas liées, bien sûr; et je ne veux pas négliger le rôle important joué par François fornieri dans Mithra, qui est un fleuron de la région. Mais tout cela est préoccupant."Germain Mugemangango, députée PTB, souligne, lui aussi, que la Wallonie a donné des aides considérables à François Fornieri. "Comment se fait-il que l'on continue à lui faire confiance?, dit-il. Nous sommes visiblement face à un acteur qui ne respecxte pas les règles."Willy Borsus, ministre de l'Economie, rappelle que le principe de séparation des pouvoirs doit laisser la justice faire son travail. "Je voudrais rappeler que le 21 janvier, le conseil d'administratrion de Mithra a décidé de démettre François Fornieri en tant que CEO de Mithra", souligne-t-il. La Région wallonne est par ailleurs présente au conseil d'administration de Protection Unit. "Nous avons souhaité que l'on y fasse preuve d'une vigilance extrême. Nous avons demandé à notre administrateur de convoquer une réunion du conseil d'administration d'urgence." Au sujet des aides, il n'y a pas de traitement différencié de ses entreprises. "Ce qui n'empêche une vigilance extrême."