"Il y a une proposition de stratégie (de vaccination) qui sera discutée entre les différents gouvernements" du pays, a-t-il déclaré à la presse à l'occasion d'une visite auprès des unités spéciales de la police fédérale. "Quand les vaccins seront prêts, notre pays sera prêt. Nous aurons alors des accords clairs sur qui sera vacciné en premier et sur la manière avec laquelle cela se passera", a ajouté le Premier ministre.

Il a toutefois souligné que le "plan concret", qui est prêt depuis mardi, doit encore être avalisé par les différents gouvernements (le fédéral et ceux des Régions et des Communautés, ndlr). "Cela sera la cas à très court terme", a assuré M. de Croo, réaffirmant que le plan était de débuter la vaccination le 5 janvier 2021. L'intention est de discuter davantage de ce plan à partir d'aujourd'hui. On s'attend à ce que le secteur des soins, les personnes âgées et les personnes souffrant de troubles sous-jacents soient prioritaires pour le vaccin.

Si l'Union européenne donne le feu vert à un vaccin contre le Covid, notre pays pourra donc commencer à vacciner. "Le 5 janvier, nous serons prêts, comme d'autres pays", a-t-il dit. Il faudra cependant beaucoup de temps avant que suffisamment de Belges soient vaccinés contre le Covid pour espérer sortir de la crise sanitaire.

Le Premier ministre a également confirmé à nos confrères de VTM Nieuws l'achat par la Belgique de deux millions de vaccins par Moderna.

La CIM santé publique, qui rassemble les différents ministres de la Santé du fédéral et des entités fédérées, est appelée à définir la future stratégie de vaccination. Celle-ci dépend en effet tant du fédéral (commandes, validation) que des entités fédérées (prévention, campagne sur le terrain). Elle était convoquée ce mercredi matin s'est terminée sans qu'un accord n'ait pu être dégagé sur la stratégie de vaccination contre la Covid-19, a-t-on appris auprès du cabinet du ministre fédéral de la Santé publique, Frank Vandenbroucke (sp.a). Le point n'a pas été abordé et le sera jeudi matin.

"Il y a une proposition de stratégie (de vaccination) qui sera discutée entre les différents gouvernements" du pays, a-t-il déclaré à la presse à l'occasion d'une visite auprès des unités spéciales de la police fédérale. "Quand les vaccins seront prêts, notre pays sera prêt. Nous aurons alors des accords clairs sur qui sera vacciné en premier et sur la manière avec laquelle cela se passera", a ajouté le Premier ministre. Il a toutefois souligné que le "plan concret", qui est prêt depuis mardi, doit encore être avalisé par les différents gouvernements (le fédéral et ceux des Régions et des Communautés, ndlr). "Cela sera la cas à très court terme", a assuré M. de Croo, réaffirmant que le plan était de débuter la vaccination le 5 janvier 2021. L'intention est de discuter davantage de ce plan à partir d'aujourd'hui. On s'attend à ce que le secteur des soins, les personnes âgées et les personnes souffrant de troubles sous-jacents soient prioritaires pour le vaccin. Si l'Union européenne donne le feu vert à un vaccin contre le Covid, notre pays pourra donc commencer à vacciner. "Le 5 janvier, nous serons prêts, comme d'autres pays", a-t-il dit. Il faudra cependant beaucoup de temps avant que suffisamment de Belges soient vaccinés contre le Covid pour espérer sortir de la crise sanitaire. Le Premier ministre a également confirmé à nos confrères de VTM Nieuws l'achat par la Belgique de deux millions de vaccins par Moderna.La CIM santé publique, qui rassemble les différents ministres de la Santé du fédéral et des entités fédérées, est appelée à définir la future stratégie de vaccination. Celle-ci dépend en effet tant du fédéral (commandes, validation) que des entités fédérées (prévention, campagne sur le terrain). Elle était convoquée ce mercredi matin s'est terminée sans qu'un accord n'ait pu être dégagé sur la stratégie de vaccination contre la Covid-19, a-t-on appris auprès du cabinet du ministre fédéral de la Santé publique, Frank Vandenbroucke (sp.a). Le point n'a pas été abordé et le sera jeudi matin.