Cette limitation est nécessaire pour garantir l'administration des deuxièmes doses, compte tenu de la diminution des quantités livrées par Pfizer dernièrement, précise la taskforce.

En outre, "en vertu du principe de précaution, un stock stratégique limité est constitué", indique-t-elle encore. "Le nombre de doses de ce stock est à peu près équivalent au nombre de secondes doses nécessaires pour une semaine."

Cette limitation est nécessaire pour garantir l'administration des deuxièmes doses, compte tenu de la diminution des quantités livrées par Pfizer dernièrement, précise la taskforce. En outre, "en vertu du principe de précaution, un stock stratégique limité est constitué", indique-t-elle encore. "Le nombre de doses de ce stock est à peu près équivalent au nombre de secondes doses nécessaires pour une semaine."