Bpost (qui cherche des chauffeurs et des trieurs), Proximus (spécialistes du big data et de la sécurité informatique), BNP Paribas Fortis et Colruyt comptent recruter 4.000 travailleurs à eux quatre. La SNCB et Infrabel devraient engager ensemble entre 1.800 et 2.200 personnes d'ici fin 2017, comme l'annonçait HR Rail début décembre.

Il s'agit notamment de 400 conducteurs et de 100 accompagnateurs de trains, mais aussi d'ingénieurs et d'informaticiens. "Ces engagements sont nécessaires pour compenser le nombre de départs naturels", explique Michel Bovy, directeur de HR Rail. Globalement, les chemins de fer prévoient néanmoins de fonctionner avec moins d'effectifs d'ici 2020.

Chez bpost, Proximus et BNP Paribas Fortis, le nombre de travailleurs est également en baisse malgré les engagements annoncés. Il n'y a que chez Colruyt que l'emploi net est en augmentation. Sur l'année 2015-2016, l'entreprise de la grande distribution a engagé 3.000 collaborateurs, ce qui s'est traduit par une création nette de 1.500 emplois. Ce rythme sera poursuivi en 2017.

Bpost (qui cherche des chauffeurs et des trieurs), Proximus (spécialistes du big data et de la sécurité informatique), BNP Paribas Fortis et Colruyt comptent recruter 4.000 travailleurs à eux quatre. La SNCB et Infrabel devraient engager ensemble entre 1.800 et 2.200 personnes d'ici fin 2017, comme l'annonçait HR Rail début décembre. Il s'agit notamment de 400 conducteurs et de 100 accompagnateurs de trains, mais aussi d'ingénieurs et d'informaticiens. "Ces engagements sont nécessaires pour compenser le nombre de départs naturels", explique Michel Bovy, directeur de HR Rail. Globalement, les chemins de fer prévoient néanmoins de fonctionner avec moins d'effectifs d'ici 2020. Chez bpost, Proximus et BNP Paribas Fortis, le nombre de travailleurs est également en baisse malgré les engagements annoncés. Il n'y a que chez Colruyt que l'emploi net est en augmentation. Sur l'année 2015-2016, l'entreprise de la grande distribution a engagé 3.000 collaborateurs, ce qui s'est traduit par une création nette de 1.500 emplois. Ce rythme sera poursuivi en 2017.