"Le Covid Safe Ticket sera-t-il désactivé si on refuse la troisième dose?", questionnait Le Vif, en novembre dernier. "Bien sûr que non!", répondait alors le cabinet du ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit). Sa porte-parole, France Dammel, précisant qu'il n'y avait "pas d'obligation à faire la troisième dose. Si vous la faites, vous recevez un troisième certificat. Mais le deuxième est toujours valable."

Mais la validité des déclarations d'hier semble durer autant que la protection d'un vaccin anti-Covid, et Frank Vandenbroucke a déclaré mardi, en réponse à une question parlementaire, qu'il arriverait "un moment, dont la date n'est pas encore fixée, où la réception du booster sera décisive pour avoir le feu vert du Covid Safe Ticket". Cela se produira sans doute une fois que toutes les invitations auront été envoyées, probablement d'ici fin janvier.

En clair, courant 2022: pas de troisième dose, pas de CST. Et, par conséquet, plus d'accès aux lieux culturels, à l'horeca, aux maisons de repos, aux centres de sport...

En réalité, depuis le début de l'année, certains CST sont déjà arrivés à expiration. Il s'agit de ceux des personnes qui s'étaient fait vacciner au tout début de la campagne de vaccination, qui a commencé en Belgique début janvier 2021.

En effet, à l'heure actuelle, ce certificat de vaccination n'est valable qu'un an, à compter de la deuxième dose de vaccin anti-Covid (ou de la première pour le vaccin Johnson & Johnson, qui ne nécessitait qu'une unique injection). Toutefois, à partir du 1er février 2022, la durée de validité du Covid Safe Ticket ne sera plus que de 270 jours (9 mois), en vertu d'une nouvelle réglementation visant à l'origine le certificat COVID numérique de l'UE.

Le 21 décembre 2021, la Commission européenne a en effet réduit la période de validité du certificat covid européen à 9 mois, pour les voyages intra-UE. La raison ? Respecter les conseils émis par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies qui recommande des doses de rappel au plus tard six mois après la fin du premier cycle de vaccination. Les autorités européennes ont prévu une période de grâce de trois mois supplémentaires au-delà de ces six mois afin de garantir l'accès à cette dose booster à tous les citoyens.

Quid si le CST arrive à expiration avant cette date?

Pas de panique : même si vous n'avez pas encore reçu la dose booster, votre CST est encore valable tant que votre premier cycle de vaccination est complet. S'il arrive à expiration, une simple manipulation suffit pour le mettre à jour:

  • Rendez-vous sur l'app CovidSafe.
  • Cliquez sur l'onglet "recherche de nouveaux certificats - Certificats propres ou ceux de mes enfants", qui se trouve sous les cadres indiquant les vaccinations.
  • Connectez-vous, avec Itsme par exemple ou avec votre lecteur de carte ID. La recherche se fait automatiquement.
  • Téléchargez le CST mis à jour.

La procédure est semblable sur Masante.be, brusselshealthnetwork et mijngezondheid.

Si vous souhaitez obtenir le CST papier, vous pouvez contacter les services responsables par téléphone :

  • En Wallonie : 0800/45.019
  • À Bruxelles : 02/214.19.19

Ailleurs en Europe

La durée de validité du Covid Safe Ticket dépend du pays dans lequel vous vous trouvez. Certains pays conditionnent en effet le pass sanitaire à la dose de rappel du vaccin.

En France, notamment, le CST des 65+ et des personnes vaccinées avec le vaccin Johnson & Johnson n'est plus valable si le rappel n'a pas été fait :

  • pour Pfizer/Moderna/AstraZeneca : dans un délai de 7 mois à compter de la dernière injection.
  • pour Johnson & Johnson : dans un délai de 2 mois après vaccination.

À partir du 15 janvier, les règles changent en France : la dose booster obligatoire sera étendue à toutes les personnes âgées de 18 ans et plus pour qu'ils puissent bénéficier du pass sanitaire. Et c'est également valable pour les Belges qui voyagent en France.

"Le Covid Safe Ticket sera-t-il désactivé si on refuse la troisième dose?", questionnait Le Vif, en novembre dernier. "Bien sûr que non!", répondait alors le cabinet du ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit). Sa porte-parole, France Dammel, précisant qu'il n'y avait "pas d'obligation à faire la troisième dose. Si vous la faites, vous recevez un troisième certificat. Mais le deuxième est toujours valable."Mais la validité des déclarations d'hier semble durer autant que la protection d'un vaccin anti-Covid, et Frank Vandenbroucke a déclaré mardi, en réponse à une question parlementaire, qu'il arriverait "un moment, dont la date n'est pas encore fixée, où la réception du booster sera décisive pour avoir le feu vert du Covid Safe Ticket". Cela se produira sans doute une fois que toutes les invitations auront été envoyées, probablement d'ici fin janvier.En clair, courant 2022: pas de troisième dose, pas de CST. Et, par conséquet, plus d'accès aux lieux culturels, à l'horeca, aux maisons de repos, aux centres de sport... En réalité, depuis le début de l'année, certains CST sont déjà arrivés à expiration. Il s'agit de ceux des personnes qui s'étaient fait vacciner au tout début de la campagne de vaccination, qui a commencé en Belgique début janvier 2021. En effet, à l'heure actuelle, ce certificat de vaccination n'est valable qu'un an, à compter de la deuxième dose de vaccin anti-Covid (ou de la première pour le vaccin Johnson & Johnson, qui ne nécessitait qu'une unique injection). Toutefois, à partir du 1er février 2022, la durée de validité du Covid Safe Ticket ne sera plus que de 270 jours (9 mois), en vertu d'une nouvelle réglementation visant à l'origine le certificat COVID numérique de l'UE. Le 21 décembre 2021, la Commission européenne a en effet réduit la période de validité du certificat covid européen à 9 mois, pour les voyages intra-UE. La raison ? Respecter les conseils émis par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies qui recommande des doses de rappel au plus tard six mois après la fin du premier cycle de vaccination. Les autorités européennes ont prévu une période de grâce de trois mois supplémentaires au-delà de ces six mois afin de garantir l'accès à cette dose booster à tous les citoyens.Pas de panique : même si vous n'avez pas encore reçu la dose booster, votre CST est encore valable tant que votre premier cycle de vaccination est complet. S'il arrive à expiration, une simple manipulation suffit pour le mettre à jour:La procédure est semblable sur Masante.be, brusselshealthnetwork et mijngezondheid.Si vous souhaitez obtenir le CST papier, vous pouvez contacter les services responsables par téléphone :La durée de validité du Covid Safe Ticket dépend du pays dans lequel vous vous trouvez. Certains pays conditionnent en effet le pass sanitaire à la dose de rappel du vaccin. En France, notamment, le CST des 65+ et des personnes vaccinées avec le vaccin Johnson & Johnson n'est plus valable si le rappel n'a pas été fait :À partir du 15 janvier, les règles changent en France : la dose booster obligatoire sera étendue à toutes les personnes âgées de 18 ans et plus pour qu'ils puissent bénéficier du pass sanitaire. Et c'est également valable pour les Belges qui voyagent en France.