Une frontière idéologique, économique ou écologique est-elle en train de se dessiner ? Jochen De Smet, président d'EV Belgium, pèse le pour et le contre. "Bruxelles a exprimé l'ambition de disposer de pas moins de 11 000 bornes de recharge publiques d'ici 2035. Quand on sait que 800 000 véhicules circulent aujourd'hui dans la Région de Bruxelles-Capitale, même une offre de 11 000 bornes de recharge publiques ne suffira pas. D'ici 2035, la moitié des voitures à Bruxelles devraient être neutres en carbone. En 2030, la Région bruxelloise introduira une interdiction du diesel. Le temps presse."

Bruxelles et la Wallonie peuvent encore rattraper leur retard. Jochen De Smet: "Si les gouvernements, les compagnies pétrolières et les autres entreprises privées s'engagent conjointement à investir dans l'infrastructure des stations de recharge, les choses peuvent aller vite. Une chose que Bruxelles a de plus que la Wallonie est que le gouvernement bruxellois s'engage pleinement dans le déploiement de l'infrastructure de recharge. En Wallonie, je n'ai pas encore vu de propositions législatives à ce sujet."

Une frontière idéologique, économique ou écologique est-elle en train de se dessiner ? Jochen De Smet, président d'EV Belgium, pèse le pour et le contre. "Bruxelles a exprimé l'ambition de disposer de pas moins de 11 000 bornes de recharge publiques d'ici 2035. Quand on sait que 800 000 véhicules circulent aujourd'hui dans la Région de Bruxelles-Capitale, même une offre de 11 000 bornes de recharge publiques ne suffira pas. D'ici 2035, la moitié des voitures à Bruxelles devraient être neutres en carbone. En 2030, la Région bruxelloise introduira une interdiction du diesel. Le temps presse."Bruxelles et la Wallonie peuvent encore rattraper leur retard. Jochen De Smet: "Si les gouvernements, les compagnies pétrolières et les autres entreprises privées s'engagent conjointement à investir dans l'infrastructure des stations de recharge, les choses peuvent aller vite. Une chose que Bruxelles a de plus que la Wallonie est que le gouvernement bruxellois s'engage pleinement dans le déploiement de l'infrastructure de recharge. En Wallonie, je n'ai pas encore vu de propositions législatives à ce sujet."