Côté pile, une caméra scrute les possibles dangers sur la chaussée et réagit en fonction, en déclenchant un freinage d'urgence, par exemple. Côté face, un autre engin, biométrique celui-là, examine le visage du conducteur et intervient illico, dès le premier signe de somnolence. L'endormissement au volant est la troisième cause de décès, après l'alcool et la vitesse, sur les autoroutes européennes. Autant dire que les voitures intelligentes ont un bel avenir. Ainsi, d'après une récente étud...