BYD Company Ltd. est l'une des plus grandes entreprises privées de Chine. Depuis sa création en 1995, la société a rapidement développé une solide expertise dans le domaine des batteries rechargeables, se développant dans plus de 50 pays à ce jour. Ce constructeur chinois de voitures électriques (dont l'un des récents et plus importants investisseurs est le milliardaire Warren Buffet) vient de dévoiler une nouvelle génération de modèles prometteurs. Et notamment l'EA1, une compacte qui pourrait avoir un rôle à jouer en Europe, mais BYD ne se prononce pas sur cette opportunité. Elle mesure 4,07 m de long et ses proportions ne sont pas sans rappeler celles de la VW ID.3 (voiture haute, formes ovoïdes, porte-à-faux court). Sa fiche technique provisoire mentionne un empattement de 2,7 m qui maximise l'espace à bord, de quoi accueillir confortablement 4 adultes à bord. La voiture accuse environ 1400 kg à sec sur la balance.

Les formes sont modernes, le modèle vise une diffusion mondiale., GF
Les formes sont modernes, le modèle vise une diffusion mondiale. © GF

150 km/h

Cette compacte populaire est équipée d'un moteur synchrone à aimant permanent d'une puissance maximale de 70 kilowatts et d'un pack de batteries d'une capacité de 30 ou 45 kWh. Cette citadine roule à, maximum, 150 km/h. Modèle aux ambitions globales, la EA1 repose sur la nouvelle plateforme 3.0 de BYD destinée à accélérer le développement de la marque. Cette architecture promettrait l'intégration de grandes batteries de dernière génération capable de générer une autonomie de 1000 km. En outre, pour l'aspect connectivité et infodivertissement, le constructeur a développé son propre système, le BYD OS. Les voitures reposant sur cette plateforme disposeront d'une technologie de charge rapide de 800 V (comme sur une Porsche Taycan). Il suffirait donc de 5 minutes de charge pour parcourir 150 km. Pour l'autonomie, des premiers relevés officiels font état de 300 km WLTP dans le cas de la version à batterie de 45 kWh (consommation légèrement inférieure à 15 kWh WLTP). Dans un premier temps, la voiture sera commercialisée en Australie. Des projets européens restent sur la table, avec pour objectif de vendre une telle voiture à un prix proche de celui d'une Dacia Spring.

BYD Company Ltd. est l'une des plus grandes entreprises privées de Chine. Depuis sa création en 1995, la société a rapidement développé une solide expertise dans le domaine des batteries rechargeables, se développant dans plus de 50 pays à ce jour. Ce constructeur chinois de voitures électriques (dont l'un des récents et plus importants investisseurs est le milliardaire Warren Buffet) vient de dévoiler une nouvelle génération de modèles prometteurs. Et notamment l'EA1, une compacte qui pourrait avoir un rôle à jouer en Europe, mais BYD ne se prononce pas sur cette opportunité. Elle mesure 4,07 m de long et ses proportions ne sont pas sans rappeler celles de la VW ID.3 (voiture haute, formes ovoïdes, porte-à-faux court). Sa fiche technique provisoire mentionne un empattement de 2,7 m qui maximise l'espace à bord, de quoi accueillir confortablement 4 adultes à bord. La voiture accuse environ 1400 kg à sec sur la balance.Cette compacte populaire est équipée d'un moteur synchrone à aimant permanent d'une puissance maximale de 70 kilowatts et d'un pack de batteries d'une capacité de 30 ou 45 kWh. Cette citadine roule à, maximum, 150 km/h. Modèle aux ambitions globales, la EA1 repose sur la nouvelle plateforme 3.0 de BYD destinée à accélérer le développement de la marque. Cette architecture promettrait l'intégration de grandes batteries de dernière génération capable de générer une autonomie de 1000 km. En outre, pour l'aspect connectivité et infodivertissement, le constructeur a développé son propre système, le BYD OS. Les voitures reposant sur cette plateforme disposeront d'une technologie de charge rapide de 800 V (comme sur une Porsche Taycan). Il suffirait donc de 5 minutes de charge pour parcourir 150 km. Pour l'autonomie, des premiers relevés officiels font état de 300 km WLTP dans le cas de la version à batterie de 45 kWh (consommation légèrement inférieure à 15 kWh WLTP). Dans un premier temps, la voiture sera commercialisée en Australie. Des projets européens restent sur la table, avec pour objectif de vendre une telle voiture à un prix proche de celui d'une Dacia Spring.