Sa face avant a déjà fait couler beaucoup d'encre. Certains lui trouvent le nez enflé et les naseaux protubérants. C'est sûr, son style ne fait pas l'unanimité. Mais au début des années 2000, les créations d'un autre designer BMW, Chris Bangle, ont aussi fait jaser, avant de se vendre à haute dose. Elles sont même recherchées par certains. Quoi qu'il en soit, ce nouveau coupé Série 4 se place en concurrent des Audi A5 Coupé et Mercedes Classe C Coupé.

Sous la robe longue et sculptée se cache le châssis de la dernière Série 3, rigide et précis mais guidé par une direction manquant un peu de ressenti. La planche de bord est également reprise de la Série 3, avec une belle finition et un système multimédia très réactif. A l'arrière, les passagers mesurant plus d'1,75 m se frotteront le crâne au plafond dans une voiture qui n'est qu'une stricte quatre places. Quant au coffre, il n'est pas le plus grand du segment mais il est largement suffisant au quotidien. Et la banquette arrière peut même se rabattre en cas de besoin.

En action, on retrouve l'excellent équilibre de la Série 3, avec même un centre de gravité un peu rabaissé qui accentue encore l'agilité sans nuire au confort. Un régal au volant. Sous le capot, il y a des quatre cylindres à essence (420i, 430i) et diesel (420d), ainsi que de mélodieux six cylindres (M440i et M4). Nous avons testé le deux litres diesel qui ne manque pas de pêche mais un peu de noblesse par rapport aux " six en ligne " de la marque. Il gronde légèrement sous l'effort mais se révèle sobre. Et la boîte de vitesses automatique est excellente. On vous conseille la transmission intégrale (sur 420 d et M440i) qui n'enlève rien au côté joueur de la voiture mais vous permet de continuer à avancer sereinement quand le sol se fait blanc.

Voilà un coupé réussi, mais qui n'est bien sûr pas donné et n'a malheureusement pas droit à un propulseur hybride fiscalement intéressant. Le Cabrio arrive au printemps.

BMW Série 4

420d

Quatre cyl. en ligne, biturbo diesel, 1.995 cm3 / 190 ch (140 kW)/ 400 Nm

Performances

Vitesse maxi: 240 km/h ; 0-100 km/h: 7,1 s ; consommation (essai): 7,1 l/100 km ; rejets CO2: de 118 à 137 g/km (WLTP).

Prix

A partir de 49.050 euros

+

Châssis rigide et précis, agrément général de conduite, rapport performances/consommation

-

Garde au toit à l'arrière, pas d'hybride plug-in, options nombreuses et chères

Sa face avant a déjà fait couler beaucoup d'encre. Certains lui trouvent le nez enflé et les naseaux protubérants. C'est sûr, son style ne fait pas l'unanimité. Mais au début des années 2000, les créations d'un autre designer BMW, Chris Bangle, ont aussi fait jaser, avant de se vendre à haute dose. Elles sont même recherchées par certains. Quoi qu'il en soit, ce nouveau coupé Série 4 se place en concurrent des Audi A5 Coupé et Mercedes Classe C Coupé. Sous la robe longue et sculptée se cache le châssis de la dernière Série 3, rigide et précis mais guidé par une direction manquant un peu de ressenti. La planche de bord est également reprise de la Série 3, avec une belle finition et un système multimédia très réactif. A l'arrière, les passagers mesurant plus d'1,75 m se frotteront le crâne au plafond dans une voiture qui n'est qu'une stricte quatre places. Quant au coffre, il n'est pas le plus grand du segment mais il est largement suffisant au quotidien. Et la banquette arrière peut même se rabattre en cas de besoin. En action, on retrouve l'excellent équilibre de la Série 3, avec même un centre de gravité un peu rabaissé qui accentue encore l'agilité sans nuire au confort. Un régal au volant. Sous le capot, il y a des quatre cylindres à essence (420i, 430i) et diesel (420d), ainsi que de mélodieux six cylindres (M440i et M4). Nous avons testé le deux litres diesel qui ne manque pas de pêche mais un peu de noblesse par rapport aux " six en ligne " de la marque. Il gronde légèrement sous l'effort mais se révèle sobre. Et la boîte de vitesses automatique est excellente. On vous conseille la transmission intégrale (sur 420 d et M440i) qui n'enlève rien au côté joueur de la voiture mais vous permet de continuer à avancer sereinement quand le sol se fait blanc. Voilà un coupé réussi, mais qui n'est bien sûr pas donné et n'a malheureusement pas droit à un propulseur hybride fiscalement intéressant. Le Cabrio arrive au printemps.