World Outgames 2013 - Entre 300 et 500 personnes s'embrassent devant le consulat de Russie à Anvers

09/08/13 à 21:35 - Mise à jour à 21:35

Source: Le Vif

(Belga) En marge des World Outgames qui se déroulent actuellement à Anvers, entre 300 et 500 personnes se sont rassemblées devant le consulat de Russie de la ville portuaire pour participer à une "kissing party" afin de protester contre une récente loi russe réprimant la "propagande" homosexuelle. De nombreux couples, dont une majorité d'homosexuels, se sont alors embrassés, bercés par une musique romantique. L'association Het Roze Huis - çavaria est à l'origine de ce rassemblement, soutenu par de nombreux groupements et partis politiques.

World Outgames 2013 - Entre 300 et 500 personnes s'embrassent devant le consulat de Russie à Anvers

Ce n'est pas un hasard si cette "kissing party" s'organise au moment même où se disputent à Anvers les World Outgames, un événement sportif et culturel se tenant tous les quatre ans et visant à promouvoir les droits des homo-, bisexuels et transgenres ainsi que le respect de tout un chacun. De nombreux participants de ces 'Jeux' se sont d'ailleurs rendus devant le consulat russe. "Nous ne sommes pas une organisation, nous ne représentons personne. Nous sommes juste des citoyens qui veulent pour tous le droit d'exprimer leur orientation sexuelle, quelle qu'elle soit, et le droit d'aimer", a expliqué Paulo Guerreiro, un des organisateurs de l'action "To Russia with love". "Nous avons mis en place cette action afin de dénoncer les nouvelles lois en Russie, mais également pour exprimer, de façon plus générale, notre solidarité aux homo-, bisexuels et transgenres de Russie", poursuit Marcia Poelman, membre de l'association Het Roze Huis - çavaria Anvers. Youri Gavrikov, l'organisateur de la Gay Pride de Saint-Pétersbourg en juin au cours de laquelle il fut arrêté en vertu de la nouvelle loi russe, était présent lors de cette "kissing party", qui a également bénéficié du soutien de nombreuses associations et de plusieurs partis politiques. Groen était ainsi représenté par le député européen Bart Staes. Ce dernier souhaite que l'Europe accentue la pression sur le président russe Vladimir Poutine afin qu'il retire les lois incriminées. Une délégation de la Ville d'Anvers était également présente. Bart De Wever, le bourgmestre d'Anvers et président de la N-VA, avait provoqué une vive polémique en février dernier en interdisant aux fonctionnaires de la ville d'afficher leur orientation sexuelle, leur religion et leur affiliation politique. (Belga)

Nos partenaires