Violences policières à Mortsel - Enquête du parquet général sur le procureur anversois Herman Dams

26/02/13 à 12:01 - Mise à jour à 12:01

Source: Le Vif

(Belga) Le procureur du Roi d'Anvers Herman Dams a admis qu'il avait été contacté personnellement le 6 janvier 2010 car Jonathan Jacob ne pouvait plus rester dans la cellule du commissariat de Mortsel. Les interventions du procureur font désormais l'objet d'une enquête judiciaire, a annoncé mardi le procureur-général d'Anvers, Yves Liégeois.

Violences policières à Mortsel - Enquête du parquet général sur le procureur anversois Herman Dams

Jonathan Jacob, un habitant d'Affligem de 26 ans, est décédé il y a trois ans dans une cellule de la police de Mortsel après avoir été maîtrisé par l'équipe d'assistance spéciale de la police anversoise. La police avait fait appel à un médecin qui a estimé qu'il devait être placé en institut psychiatrique. Un établissement de Boechout a toutefois refusé de prendre en charge le jeune turbulent. La police l'a alors reconduit dans une cellule du commissariat de Mortsel et il a été décidé de lui administrer un calmant. La police locale a pour ce faire sollicité l'équipe d'assistance spéciale de la police anversoise. Sur des images diffusées par la VRT jeudi dernier, on voit le jeune homme recevoir des coups de poing et être immobilisé le temps de l'injection. Les policiers ont constaté peu de temps après qu'il ne respirait plus et n'avait plus de pouls. L'autopsie a révélé qu'il avait succombé à une hémorragie interne, provoquée par l'intervention musclée de la police. (PVO)

Nos partenaires