Une note sur la réforme des outils économiques wallons est approuvée

29/11/12 à 18:22 - Mise à jour à 18:22

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement wallon a approuvé jeudi une note du ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, à propos de la réforme des outils économiques wallons. Les différents organismes sont appelés à se recentrer sur leur métier de base tout en améliorant l'offre de supports financiers à destination des entreprises wallonnes. Aucune fusion n'est en revanche évoquée.

Une note sur la réforme des outils économiques wallons est approuvée

Un comité stratégique, présidé par M. Marcourt, sera mis sur pied. Il sera chargé de renforcer la synergie entre les trois structures les plus importantes de la Région wallonne: la SRIW, la Sogepa et la Sowalfin. Il lui appartiendra entre autres choses d'identifier les pistes permettant d'optimiser le fonctionnement des outils financiers, proposer les grandes lignes de la politique d'investissement des outils financiers wallons ou proposer des mesures spécifiques de soutien aux secteurs susceptibles de générer un développement économique futur de la Région. Une cellule de veille stratégique et prospective commune aux trois structures sera également mise en place au sein de la Sogepa. La SRIW est le partenaire du gouvernement wallon pour le soutien aux grandes entreprises, les partenariats internationaux et sectoriels ainsi que les interventions dans les PME à fort potentiel de croissance. La Sogepa exerce la gestion des missions qui lui sont déléguées par l'exécutif, principalement dans le cadre d'entreprises en restructuration mais aussi dans le cadre d'autres missions financières spécifiques; elle est également l'outil privilégié de la politique de la Wallonie dans la sidérurgie. La Sowalfin est quant à elle l'instrument privilégié du soutien aux PME et aux indépendants. Le gouvernement s'est également accordé sur le nom du nouveau président du conseil d'administration de la Sogepa. Il s'agira du président d'Agoria Wallonie, Thierry Castagne. La fonction était occupée jusqu'à présent par Libert Froidmont, également président du comité de direction. Le nom de Georges Hoyos avait été évoqué dans un premier temps. Le communiqué du ministre évoque un recentrage des missions. Il n'est pas question d'une fusion ou de la subordination d'un outil à un autre. Des rumeurs ont visé au début de l'année la Sogepa lorsque la FGTB wallonne disait avoir perdu la confiance qui lui restait dans la société à la suite de la fuite du rapport Laplace, particulièrement sceptique sur l'avenir de la ligne à chaud à Liège et la façon dont le dossier avait été géré dans le passé. Le syndicat avait appelé M. Marcourt à reprendre le contrôle de cet organisme. (MICHEL KRAKOWSKI)

Nos partenaires